AccueilBenchicouKabylieArticlesPoèmesLittératureAlbumLiens

Le livre d'orE-mailChatForum

 

 


Le monde de la presse en Algérie

                      version imprimable

                    version imprimable

 

Liberté de la presse en Algérie


 

Saâd Lounes / Lettre ouverte à toutes les rédactions

Qui peut répondre à ces deux questions, SVP ?

Je constate une fois de plus et avec dépit que l'information sur ma condamnation à un an de prison pour une fraude fiscale «imaginaire» a été passée sous silence par la presse, mis à part 2 ou 3 journaux. Ni mon communiqué expliquant cette injustice, ni le communiqué de RSF n'ont été publiés. Il ne fait aucun doute que la Cour Suprême confirmera cette condamnation et je suis prêt à aller séjourner en prison pour consommer cette injustice puisque je n'ai jamais eu l'intention de quitter mon pays. Aussi, je souhaite simplement satisfaire ma curiosité personnelle en posant deux questions à l'ensemble des directeurs de publication, de rédaction et des journalistes.

  • Qui vous ordonne cet embargo sur mon nom et sur le harcèlement judiciaire que je subis depuis 1995 ? Est-ce un ou plusieurs de vos confrères ? Ou des personnes extérieures à la presse ?
  • Je doute que des institutions de l'Etat s'abaissent à me faire condamner injustement alors que je n'ai plus aucun moyen d'action médiatique et que je vis paisiblement. Je soupçonne 2 ou 3 personnes de me poursuivre de leur haine personnelle. Qui peut confirmer ou infirmer mes doutes ?

Je serais reconnaissant à celui ou celle (même de façon anonyme) qui aura l'amabilité de répondre à ces questions par téléphone ou au mail ci-dessus. Merci.

Saâd LOUNES, ex-directeur du journal El Ouma

Fait à Alger, le 7 mai 2007

 

© Le Collectif pour la liberté de la presse en Algérie, 7mai 2007

Le Collectif pour la liberté de la presse en Algérie



Copyright © 2004 - www.ziane-online.com

By Namo Interactive Inc.
All Rights Reserved.