AccueilBenchicouKabylieArticlesPoèmesLittératureAlbumLiens

Le livre d'orE-mailChatForum

 

 


Le monde de la presse en Algérie

                      version imprimable

                    version imprimable

 

Liberté de la presse en Algérie


 

03 mai, journée mondiale de la liberté de la presse

La plume anime les débats

La Journée internationale de la presse, coïncidant avec le 3 mai, sera agrémentée par un riche et varié programme qu’ont préparé les organisations des journalistes et des droits de l’homme ainsi que des partis politiques.

Ainsi, pour notre confrère El Khabar, c’est une double fête puisqu’il a saisi cette date-symbole pour inaugurer cet après-midi son nouveau et splendide siège situé à Hydra. Pour les activités d’aujourd’hui, la Ligue algérienne pour la défense des droits de l’homme (LADDH), en collaboration avec le Centre de documentation et d’information en droits de l’homme (CDDH), organise, au siège de la fondation allemande Friedrich Ebert (Alger), une journée d’étude portant sur « Le code pénal et les délits de presse ». Au menu, les maîtres Mustapha Bouchachi, Smaïn Chamma et Abdellah Benarbia passeront au crible le code pénal et, par ricochet, les délits de presse ainsi que la défense face aux délits de presse. L’après-midi sera ponctuée par l’intervention des hommes de plume, à l’instar de Fayçal Métaoui, rédacteur en chef d’El Watan, El Kadi Ihssane journaliste Free lance, le caricaturiste Hicham Baba H’med (HIC) et Fouad Boughanem, directeur de la publication Le Soir d’Algérie. Les conférences seront enrichies par des débats pertinents et passionnants, mais aussi sanctionnées par la déclaration de la LADDH. Le même jour, au complexe touristique La Corne d’or à Tipaza, l’Association des journalistes et correspondants de presse de la wilaya de Tipaza (AJCPT) marquera une halte pour relever la situation de la presse en Algérie face aux nombreuses tentatives de la museler. La journée sera animée, en plus des directeurs de journaux et de radios, par des universitaires de l’Institut du journalisme (ISIC) d’Alger, mais aussi par les représentants de la FIJ à Alger et du Syndicat national des journalistes. A Oran, le parti RND organise, sous la présidence de Miloud Chorfi, une conférence nationale sur « La presse algérienne après le terrorisme ». Ainsi, Ben Amar Boukhalfa traitera de « La presse et le développement » alors que le thème de « La presse et la réconciliation nationale » sera développé par Ahmed Boubrik. Des collègues, comme Kamel Amarni et Mourad Aït Oufella, interviendront à propos de « La presse et la société civile ». Azzedine Mihoubi et Salim Kelala analyseront la relation de la presse avec la classe politique et la mutation de la presse entre deux époques. A Alger, le forum d’El Moudjahid accueillera, à l’initiative de l’organisation Machaâl El Chahid, une conférence-débat consacrée à la presse en Algérie avec des rappels historiques sur le rôle qu’elle a jouée durant la guerre d’Algérie. Pour demain, mercredi, le FLN, qui a créé récemment un club de presse, organise une rencontre au CIP de la Safex (Alger) autour de « Le code de l’information entre enrichissement et abrogation ». Au boulevard Zighoud Youcef, les députés de l’APN invitent les journalistes de la presse privée et publique pour une cérémonie de présentation des vœux. Par ailleurs, les responsables de l’agence Reuters en Afrique du Nord, William Maclean et Paul de Bendern, ont choisi la fête des journalistes pour ouvrir le bureau régional de Reuters à Alger. A cet effet, un cocktail sera offert à l’hôtel El Djazaïr à Alger. Demain, et à l’hôtel Mercure à Alger, Watania Télécom Algérie a invité les journalistes à une cérémonie à l’occasion de la Journée internationale de la liberté de la presse. Par ailleurs, le Comité des éditeurs organise, ce jeudi à l’hôtel El Marsa de Sidi Fredj, une rencontre-débat autour d’un thème d’une actualité brûlante : « Presse-justice : dialogue ou confrontation ». La rencontre, parrainée par El Watan, El Khabar, Liberté, Le Soir d’Algérie, El Fadjr et L’Epoque, sera animée par des personnalités éminentes en droit tels Djamel Aïdouni, président du Syndicat national des magistrats, Jean-Yves Monfort, et les maîtres Jean-Yves Dupeux, Yahia Chakir et l’ami fidèle des journalistes, Khaled Bourayou.

Mustapha RACHIDIOU

 

 © El Watan du 02 mai 2006

Le Collectif pour la liberté de la presse en Algérie



Copyright © 2004 - www.ziane-online.com

By Namo Interactive Inc.
All Rights Reserved.