AccueilBenchicouKabylieArticlesPoèmesLittératureAlbumLiens

Le livre d'orE-mailChatForum

 

 


Le monde de la presse en Algérie

                      version imprimable

                    version imprimable

 

Liberté de la presse en Algérie


 

Deux lauréats du prix Benchicou de la plume libre

Chers amis, chers correspondants,

J'ai le plaisir de vous informer que le 14 juin, le Prix Benchicou de la plume libre, a été attribué pour sa troisième édition à Michel Kilo, journaliste et écrivain Syrien en prison pour ses opinions depuis mai 2006 et à titre posthume à Abdelhay Beliardouh, correspondant régional dans la ville de Tébessa près de la frontière avec la Tunisie . Michel Kilo, 67 ans, a été condamné par le régime Syrien à la prison pour avoir signé, une déclaration appelant, aux côtés de 300 autres intellectuels et artistes syriens et libanais, à « respecter la souveraineté et l'indépendance du Liban et de la Syrie » en d'autres termes au désengagement Syrien du Liban . Abdelhay Beliardouh, avait osé dénoncer la maffia locale infiltrée dans les structures gouvernementales. Ceci lui a valu d'être kidnappé en plein jour et devant des témoins. Torturé et humilié pendant trois jours par ses ravisseurs, il s'est suicidé quelques mois plus tard des suites de ce traumatisme. Ses tortionnaires qui ont agi à visage découvert n'ont jamais été inquiétés ni traduits en justice. C'était en automne 2002.

21 juin 2007

Le Collectif pour la liberté de la presse en Algérie

 

 

Le Collectif pour la liberté de la presse en Algérie



Copyright © 2004 - www.ziane-online.com

By Namo Interactive Inc.
All Rights Reserved.