AccueilBenchicouKabylieArticlesPoèmesLittératureAlbumLiens

Le livre d'orE-mailChatForum

 

 


Expression & censure en Algérie

                      version imprimable

                    version imprimable

 

Liberté de la presse en Algérie


 

Sa vente-dédicace a eu un grand succcès hier

Benchicou éclipse le Sila

Il y avait foule hier à la librairie des Beaux-Arts à l’occasion de la vente-dédicace du livre Les geôles d’Alger animée par Mohamed Benchicou. Située au 24 rue Didouche-Mourad, la petite échoppe tenue par Boussad Ouadi a été prise d’assaut dès 11h.

Livres à la main, les lecteurs ont dû parfois attendre de longs moments sur les marches de l’escalier en colimaçon avant de monter à la mezzanine pour rencontrer Mohamed Benchicou. La séance s’est déroulée dans une ambiance détendue avec juste une surveillance policière très discrète à l’extérieur. «On assiste aujourd’hui à une sacrée leçon de courage de la part de Mohamed Benchicou et également des gens qui ont tenu à rencontrer l’auteur», fera remarquer un ancien syndicaliste de l’UGTA. Courage et émotion aussi puisque l’auteur a eu l’occasion de revoir des codétenus. Des personnes avec qui il a partagé des moments très difficiles. «C’est absolument incroyable, Mohamed n’a pas arrêté de la journée. A Alger, il faudrait organiser des séances durant plusieurs jours. Les gens sont assoiffés de vérité. Il y en a qui sont venus de l’intérieur du pays pour assister à cette vente-dédicace», dira Boussad Ouadi. Selon le responsable des éditions Inas, Mohamed Benchicou a signé plusieurs centaines d’exemplaires des Geôles d’Alger en une seule journée. «Sans compter ceux qui ont été vendus directement. Je pense que ce à quoi nous assistons aujourd’hui n’est qu’un début, car les gens n’ont pas encore lu le livre. Mohamed a expliqué simplement et avec beaucoup d’émotion les tares de la société. Espérons que cela durera encore longtemps et qu’il n’y aura pas d’oukase ou d’interdiction», a souligné l’éditeur. Une véritable réussite donc qui a totalement éclipsé l’épisode du Sila. Rappelons que le stand des éditions Inas a été fermé jeudi dernier par les organisateurs du Salon international du livre d’Alger au motif que Les geôles d’Alger n’était pas inscrit dans le cadre de cet événement. Une censure dénoncée par l’auteur et son éditeur qui s’opposent fermement à l’argument avancé par les organisateurs.

Tarek HAFID

 

© Le Soir d'Algérie du 5 novembre 2007

Le Collectif pour la liberté de la presse en Algérie



Copyright © 2004 - www.ziane-online.com

By Namo Interactive Inc.
All Rights Reserved.