AccueilBenchicouKabylieArticlesPoèmesLittératureAlbumLiens

Le livre d'orE-mailChatForum

 

 


Affaire Benchicou : L'arbitraire

                      version imprimable

                    version imprimable

 

Liberté de la presse en Algérie


Notre solidarité agissante avec Mohamed Benchicou

Bradage du journal "Le Matin"

Et poursuite de l'acharnement contre Benchicou

L'immeuble, propriété du Matin, sis rue Mouloud-Belhouchet à Hussein Dey, abritant le siège social du journal Le Matin, qui avait été saisi par l'administration fiscale et mis sous scellés le lundi 21 juin, a été vendu aux enchères, aujourd'hui samedi 26 juin. Cet immeuble, dont la valeur a été revue à la baisse, a été adjugé pour la somme modique de 21 millions de dinars, soit deux milliards cent millions de centimes de dinars. Cette décision anticipe sur la mise en délibéré du référé prévu pour ce 30 juin et relatif à la levée des mesures coercitives.

Dans la même journée d'hier samedi, un huissier de justice s'est présenté à la prison d'El Harrach pour signifier au directeur du Matin, Mohamed Benchicou, une plainte en citation directe ce 6 juillet au tribunal de Sidi M'hamed dirigée contre lui et la journaliste Abla Cherif par le ministère de la Défense nationale dans l'affaire de T'kout.

Nous alertons l'opinion nationale et internationale sur le bradage du siège social du Matin et la poursuite de l'acharnement dirigé contre le directeur du Matin qui est à son 12e jour d'emprisonnement.

 

© Le Matin du 26 juin 2004

Le Collectif pour la liberté de la presse en Algérie



Copyright © 2004 - www.ziane-online.com

By Namo Interactive Inc.
All Rights Reserved.