AccueilBenchicouKabylieArticlesPoèmesLittératureAlbumLiens

Le livre d'orE-mailChatForum

 

 


Tafsut n-imazighen / 2009

                      version imprimable

                    version imprimable

 

Double commémoration du Printemps Amazigh / 20 avril 1980 - Avril 2001 - 20 avril 2009

    ARCHIVES

      2008

      2007

    2006


 

Le 20 avril 2010 sera-t-il différent ?

Cette année encore nous assisterons à une célébration en ordre dispersé du Printemps amazigh : plusieurs activités, parfois le même jour, sont prévues par exemple en Région parisienne. Même Tamazgha qui a toujours appelé de ses vœux une célébration intelligente de cette date, cette année elle organise des activités un jour où d’autres évènements ont lieu à Paris. Comment cela pourrait être évité en l’absence de toute concertation entre associations et différents acteurs qui n’ont, jusque-là, affiché pratiquement aucune volonté pour faire en sorte que cette date soit célébrée de façon intelligente.

En 1996, trois ans après sa création, Tamazgha avait estimé que le Printemps berbère devait être célébré en région parisienne dans l’unité et la diversité. Elle avait lancé un appel pour proposer à l’ensemble des associations de la région parisienne et de France de commémorer le Printemps amazigh autrement qu’en ordre dispersé mais plutôt "avec l’esprit de cohésion qu’il implique". Elle avait suggéré aux associations de mener une réflexion à ce sujet.

Cet appel est toujours d’actualité et cette idée de célébration du Printemps berbère dans le rassemblement mérite une profonde réflexion, car seule des actions convergentes sont à même de faire avancer le combat amazigh.

Vu la position stratégique de Paris et l’importance de la communauté amazighe en région parisienne, est-il possible d’espérer que les associations ainsi que les différents acteurs de la culture amazighe puissent un jour se mettre autour d’une table pour l’intérêt de la cause, et rien que cet intérêt, et réaliser enfin ce projet qui contribuera, nous en sommes sûrs, à donner un élan important au combat amazigh dans l’Hexagone mais aussi en Afrique du Nord.

A l’approche du 20 avril et de la célébration du 29ème anniversaire du Printemps berbère, Tamazgha lance, encore une fois, un appel à l’ensemble des groupes et personnes concernés. Et faisons en sorte que ce 29ème anniversaire profite à cette réflexion.

La Rédaction


Pour la célébration du Trentième anniversaire du Printemps berbère dans l'unité et la diversité

Appel

Le 20 avril 2010 sera-t-il différent ?Le 20 avril est une date irréversiblement entrée dans les annales de l’Histoire moderne de l’Afrique du Nord. Elle inaugure et représente dans notre conscience commune une phase radicale dans l’évolution de la question berbère depuis plus d’un demi-siècle.

Aussi est-ce avec une foi inébranlable et un espoir renouvelé que toutes les associations berbères de France comme d’Afrique du Nord la fêtent. Cependant force est de noter objectivement, par-delà l’intérêt des manifestations culturelles auxquelles elle donne lieu, qu’elle ne cristallise pas l’unité nécessaire au combat berbère.

En conséquence, il serait à notre avis de “meilleure politique” de commémorer cette date non plus en ordre dispersé, autrement dit chacun dans son petit coin, mais avec l’esprit de fraternité et de cohésion qu’elle implique. Pour ce faire, nous proposons à toutes les associations de la Région Parisienne de fêter tous ensemble le trentième anniversaire du Printemps berbère en menant une réflexion commune en vue de sa préparation.

Tamazgha est convaincue que cela est possible et donnera sans doute un nouvel élan à la revendication berbère à un moment où la cause amazighe a plus que jamais besoin d’être re-pensée !

Paris, le 12 avril 2009

La Rédaction 

 

© Tamazgha,15 avril 2009



Copyright © 2004 - www.ziane-online.com

By Namo Interactive Inc.
All Rights Reserved.