AccueilBenchicouKabylieArticlesPoèmesLittératureAlbumLiens

Le livre d'orE-mailChatForum

 

 

 


 

Un vote pour quoi ?

Liberté / 09.04.2009.  Aujourd'hui, c'est jour de suspense. Le pouvoir, qui n'a rien à appréhender côté résultats, attend de voir dans quelle mesure le comportement des électeurs pourrait contribuer à relativiser le discrédit du scrutin. L’inquiétude officielle était lisible tout au long de la campagne dans l’excès de moyens engagés, dans les méthodes de rabattage des auditoires vers les salles de meetings, dans l’usage immodéré des moyens institutionnels, dans l’activisme soutenu des émissaires du candidat, dans la pléthore d’orateurs battant campagne. La presse étrangère habituellement encline à la retenue... > Lire la suite

Marche pour le boycott à Akbou

Liberté / 09.04.2009. La ville d'Akbou a renoué, hier matin, avec la protestation à la faveur d'une marche populaire initiée par le comité du printemps noir, représentant les différents acteurs de la société civile, don't des anciens délégués des archs, des parents de victimes et des blessés des douleureux évènements ayant endeuillé la région de Kabylie en 2001, auxquels se sont joints d'autres militants issus des partis politiques de l'opposition démocratiques, notamment le RCD et le FFS. Dès la matinée, à partir de 9 heures, la place Ahcène-Berri, située en face du cinéma d’Akbou et qui constituait le point de départ de la manifestation, grouillait déjà de monde. Des jeunes et moins jeunes, portant des brassards noirs et brandissant des banderoles reprenant des slogans antivote et hostiles au pouvoir, continuaient d’affluer vers les lieux. Après avoir sillonné les principales artères de la ville... > Lire la suite

Absolutisme

El Watan / 09.04.2009. Jamais dans la jeune histoire du pays, le système politique n’a autant porté à bout de bras le dirigeant suprême chargé de l’incarner. Pour la troisième fois, il va lui ouvrir les portes de la présidence de la République en le préservant, cette fois-ci, des grosses surprises de 1999 et de 2004 qui avaient fait de lui un président mal élu. Mieux encore, il va lui confectionner des taux de participation et d’élection record devant effacer les chiffres antérieurs jugés pas suffisamment valorisants. Les adversaires alignés aux côtés de Bouteflika n’ont été que des fétus de paille, à peine en mesure de donner l’illusion d’une élection pluraliste : ils n’ont jamais pesé sur la scène politique, certains sont même d’illustres inconnus. De bout en bout de ce qui s’est fait appeler une campagne électorale a été mise en branle une énorme machine électorale en faveur du président candidat. L’argent public et des sponsors privés... > Lire la suite

La paticipation, seul enjeu de la présidentielle

Bouteflika, avec quel taux ?

El Watan / 09.04.2009. Le premier secrétaire du FFS, tout en prédisant un fort taux d'abstention, estime cependant que la campagne électorale qui vient de s'achever aura été l'occasion d'une "décantation" du champs politique. Le Front des forces socialistes (FFS) de Hocine Aït Ahmed prédit un fort taux d’abstention lors du scrutin présidentiel prévu demain en Algérie. Selon le premier secrétaire du parti, Karim Tabbou, contrairement aux prévisions optimistes des autorités, “il y aura une écrasante majorité qui boycottera l’élection”. “Le taux qu’ils vont annoncer, qui se situera autour de 70%, représentera exactement le degré de leur peur de la population”, a-t-il ironisé. Karim Tabbou, qui s’exprimait lors d’une conférence de presse au siège du parti à Alger. Ce dernier n’a qu’un seul vrai concurrent, en l’occurrence le taux d’abstention... > Lire la suite


Dilem

Liberté / 08.04.2009

La Kabylie sous haute surveillance

Tout Sur l'Algérie / 08.04.2009. Des renforts de l'armée et de la police ont été dépêchés ces dernières 48 heures en Kabylie dans le cadre de la mise en place du dispositif sécuritaire spécial à l'occasion des présidentielles du 9 avril, a indiqué à tsa-algerie.com un haut responsable des services de sécurité. Des écoles et des établissements devant abriter ces renforts ou accueillir des bureaux de vote demain ont été fermés dès lundi dernier. L'accès au siège de la wilaya a été interdit, mercredi 8 avril, à la population. Seuls les fonctionnaires et des journalistes ont été autorisés à y pénétrer. A la périphérie de la ville de Tizi Ouzou, de nouveaux points de contrôle policiers ont été instaurés depuis mardi soir. Exemple de ce renforcement : à la sortie ouest de la ville, un second barrage de police a été mis en place ... > Lire la suite

Meeting des Arouch à Bouira

Les raisons du rejet des élections

Le Soir d'Algérie / 08.04.2009. Après près de trois semaines d’une campagne pour l’élection présidentielle unilatérale où les partisans du président Bouteflika n’avaient laissé aucun espace pour leurs concurrents, les délégués du mouvement citoyen de la wilaya de Bouira, qui avaient invité leurs pairs de la wilaya de Tizi-Ouzou et de Béjaïa, ont organisé un grand meeting au niveau de la place publique de Bouira pour appeler les gens au rejet de ces élections. Hier donc, les délégués de la wilaya de Bouira venus d’El-Esnam, Bechloul, Bouira, M’chedallah, Raffour et Ath-Mansour, ainsi que les délégués de Tizi-Ouzou conduits par Belaïd Abrika ont, pendant plus de deux heures, expliqué aux centaines de personnes venues surtout des communes limitrophes... > Lire la suite

Conférence de presse du FFS

"Nous avons cassé le mur..."

Liberté / 08.04.2009. Le premier secrétaire du FFS, tout en prédisant un fort taux d'abstention, estime cependant que la campagne électorale qui vient de s'achever aura été l'occasion d'une "décantation" du champs politique. Le Front des forces socialistes (FFS) de Hocine Aït Ahmed prédit un fort taux d’abstention lors du scrutin présidentiel prévu demain en Algérie. Selon le premier secrétaire du parti, Karim Tabbou, contrairement aux prévisions optimistes des autorités, “il y aura une écrasante majorité qui boycottera l’élection”. “Le taux qu’ils vont annoncer, qui se situera autour de 70%, représentera exactement le degré de leur peur de la population”, a-t-il ironisé. Karim Tabbou, qui s’exprimait lors d’une conférence de presse au siège du parti à Alger... > Lire la suite


ALI-YAHIA ABDENOUR, MILITANT DES DROITS DE L'HOMME, À LIBERTÉ

“Il faut un changement de régime”

Liberté / 05.04.2009. Il faut parler vrai et près des faits. La campagne électorale du Président-candidat à sa propre succession est organisée par l’administration qui est aux ordres, par les partis de la coalition gouvernementale, par le gouvernement qui est son comité de soutien, par des comités de la société civile, des patrons de l’industrie, de femmes, de jeunes, de sportifs, d’artistes. Il suffit de prononcer son nom pour que ses comités de soutien, dont la danse et les chansons sont les supports de cette institution qu’est l’animation politique, se lèvent et acclament en chœur : “Le guide providentiel qui restera à vie au pouvoir.” Il faut se méfier de ceux qui prennent le train en marche, mais veulent courir plus vite que la locomotive. La population hurle avec les loups... > Lire la suite

LA LETTRE OUVERTE DE SAÏD SADI AU CHEF DE L'ÉTAT

«Vous êtes à l’automne de votre vie»

RCD / 05.04.2009. Les média publics que vous avez confisqués ont daigné parler du RCD le 3 avril après l’avoir ignoré des années durant, relançant les anathèmes des nostalgiques de l’époque des silences glacés et des assassinats étouffés.  Nous ne répondrons ni à l’ENTV, ni à la commission chargée d’organiser la fraude ni à ceux qui ont assumé devant la justice leurs détournements ni encore moins à ceux qui offrent des pensions à un nombre de moudjahidine plus de 20 fois supérieur à celui que comptait l’ALN en 1962. Ces castes n’existent que par le détournement de l’argent du contribuable, c'est-à-dire grâce à votre complaisance. Notre réponse s’adressera à vous et, accessoirement, à votre premier ministre. Commençons par affirmer un accord. C’est suffisamment rare pour être signalé. Le pays est victime de trahison... > Lire la suite


  La continuité en péril

El Watan / 05.04.2009. Quarante-sept ans après la crise de l’été 1962 qui a vu la jeune République indépendante prise par des putschistes arrivistes, 44 ans après le coup d’Etat interne aux mêmes putschistes de 1962 ayant installé définitivement le pays dans l’une des dictatures les plus redoutables de l’époque, après les fameuses révolutions agraire, industrielle, culturelle… dignes du populisme autoritaire de Maximo le Cubain dont on sait que trop bien la part de l’improvisation et ses conséquences catastrophiques sur la mise en place d’un développement qui n’a jamais pu s’amorcer dans la bonne direction. 29 ans après les premiers événements fondateurs du mouvement démocratique et ayant montré la nature répressive, autiste... > Lire la suite

Lettre de Belaid Abrika à Bouteflika

Le combat continue !

Le Matin / 04.04.2009. Mr BOUTEFLIKA,
N’étaient-ce votre mépris insupportable à l’endroit de la question amazighe que vous avez répandu en Kabylie et de vos irresponsables faux-fuyants s’agissant  des crimes d’Etat du printemps noir 2001, je me serais volontiers retenu de m’adresser à votre caractériel individu et versatile personne politique. Sans vos sarcastiques insultes et vos hypocrites et faux aveux, je ferais bien l’économie d’écrire à l’un des  pions de l’ancien pouvoir dictatorial du clan d’Oujda et relais médiatique de crise actuel d’un système qui court à sa propre fin. Mais vous avez remué le couteau dans la fraîche plaie là et au moment le moins recommandable vous sachant d’une espèce politique inconséquente, disparue depuis au moins 20 ans, de toutes les sphères politiques mondiales...
> Lire la suite

Mobilisation à Béjaïa et Tizi Ouzou

Marches pour le boycott

El Watan / 04.04.2009. Les membres de la direction du FFS étaient ravis en fin de journée de jeudi dernier. Ils venaient de réussir le pari hardi de marcher dans les rues de Tizi Ouzou et Béjaïa, en mobilisant des milliers de manifestants et de briser du coup le dispositif d’interdiction qui confine les partisans du boycott, pratiquement traités de hors-la-loi par le discours officiel, ou « hors-champ » médiatique et politique. Sur le plan symbolique, les marches de jeudi dernier ont fait renouer la rue kabyle avec sa tradition de protestation, à un moment où des observateurs, un peu résignés devant la grande dèche politique du contexte et tétanisés par la formidable machine électorale de Bouteflika, ne pariaient pas beaucoup sur un quelconque sursaut, qui plus est à travers des manifestations publiques... > Lire la suite

Dilem

Liberté / 18.03.2009


 

Le FFS appelle à une dissidence électorale pacifique

Le Soir d'Algérie / 14.02.2009. Non seulement il ne participera pas à l’élection présidentielle, mais le Front des forces socialistes (FFS) compte lancer des actions pour un boycott actif. Son premier secrétaire, Karim Tabbou, a dit jeudi aux membres du conseil national du parti que «le boycott de ce scrutin est un acte révolutionnaire. Boycotter, c’est aimer son pays, c’est avoir des ambitions pour son pays». Pour l’heure, le FFS n’a pas dévoilé avec quels «partenaires» il compte mener campagne mais il estime que «le silence est une lâcheté. Se croiser les bras est suicidaire. Ne pas faire de politique est la pire des politiques » et fait savoir qu’il «travaillera avec les vraies forces du changement sur la base d’un contrat de valeurs, de principes et d’objectifs clairs et transparents, loin des consensus populistes, des discours démagogiques et trompeurs et des alliances du hasard». La résolution politique... > Lire la suite

L’opposition n’a pas eu voix au chapitre

El Watan / 06.04.2009. C’était prévisible que l’administration sorte la grosse artillerie, mais l’on ne savait pas qu’elle pouvait être aussi agressive. Au-delà de la confiscation flagrante des médias publics, le pouvoir a voulu étouffer toute voix discordante capable de le mettre à mal en influant sur le taux de participation et d’encourager l’abstention qui l’empêche de dormir. Dès le coup d’envoi de la campagne électorale, le ton a été donné pour faire taire l’opposition démocratique, et c’est le ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales qui a ouvert les hostilités par la déclaration suivante, qui a été reprise à l’époque par notre confrère El Khabar : « Seules les activités qui s’inscrivent dans la campagne seront autorisées », disait-il, avant de se raviser en mettant au défi de trouver un auditoire les partis d’opposition, entre autres le FFS. Mais si Nourredine Zerhouni a tenté de rectifier le tir, c’est parce que cela passait mal, mais la réalité a prouvé le contraire, l’interdiction a été bel et bien maintenue. La formation de Hocine Aït Ahmed a même été empêchée de faire campagne. Elle s’est vu refuser des salles pour tenir ses meetings. Le FFS réussira tout de même à briser le mur du silence en imposant trois marches populaires à Tizi Ouzou, Bouira et Béjaïa... > Lire la suite

 


 

 

 

 

 

     anib09.gif UNE PRÉSIDENCE À VIE POUR BOUTEFLIKA

>>> Un policier blessé dans des échauffourées à Tazmalt. Liberté, 11.04.2009

>>> Des urnes saccagées. Liberté, 11.04.2009

>>> L'attente du peuple. El Watan, 11.04.2009

>>> «Le peuple kabyle ne reconnait pas Bouteflika comme son président» Le Matin, 10.04.2009

>>> L'affront. Le Matin, 10.04.2009

>>> «on à l'enterrement de la démocratie» Le Soir d'Algérie, 09.04.2009

>>> L'Algérie a voté dans la peur. Tout Sur l'Algérie, 09.04.2009

>>> La campagne pour le boycott s'anime. Liberté, 04.04.2009

>>> La Kabylie se rebiffe. El Watan, 04.04.2009

>>> Mobilisation à Béjaïa et Tizi-Ouzou: marches pour le boycott. El Watan, 04.04.2009

>>> Le FFS brise l'écran de la peur et l'Algérie retrouve un peu de son âme. TSA, 03.04.2009

>>> Après Tizi-Ouzou, le FFS organise une marche imposante à Béjaïa. TSA, 02.04.2009

>>> Monsieur le Président, je n'irai pas voter le 9 avril ! www.lematindz.net, 28.03.2009

>>> La Kabylie ne tournera pas la page, M. Bouteflika ! www.mak.makabylie.info, 28.03.2009

>>> Visite électorale du candidat Bouteflika sous très haute surveillance Le Soir d'Algérie, 26.03.2009

 

 

>>> «Il ne l’a jamais fait en tant que chef d’État». Le Soir d'Algérie, 25.03.2009

>>> Appel du MAK au boycott des Présidentielles du 9 avril prochain. makabylie.info, 24.03.09

>>> Intimidations contre les cadres du MAK. www.mak.makabylie.info, 20.02.2009

>>> Le FFS appelle à une dissidence électorale pacifique. Le Soir d'Algérie, 14.02.2009

>>> Saïd Bouteflika, «L'oeil du Roi» qui veut remplacer le roi. www.lematindz.net, 09.02.2009

>>> Bientôt les écoliers en campagne électorale ! Mustapha Hammouche; Liberté, 09.02.2009

>>> Me Ali Yahia: «Participer aux élections, c'est servir d'alibi au pouvoir». Liberté, 31.01.2009

>>> Le président de l'ANR claque la porte. Hassan Moali; El Watan, 22.01.2009

>>> Le RCD gèle ses activités publiques. Sofiane Aït-Iflis; Le Soir d'Algérie, 17.01.2009

>>> Coups d'État en Afrique: l'hypocrisie de Bouteflika. M.B; www.lematindz.net, 06.01.2009

>>> Béjaïa n'a pas marché pour un 3º mandat de Bouteflika. A.Kersani; Le Soir d'Algérie, 27.1

>>> Fumez du thé ! Farah Maâmar; Le Soir d'Algérie, 20.12.2008

>>> Ne s'est-il donc rien passé le 12 novembre ? Hakim Laâlam; Le Soir d'Algérie, 15.12.2008

>>> La sorcellerie politique de Bouteflika. Saâd Lounès, 12.12.2008


 

 



 

Visites depuis le 05 juillet 2004


Copyright © 2004 - www.ziane-online.com

By Namo Interactive Inc.
All Rights Reserved.