L'apport de la Chaîne II à la revendication amazighe     La population d'Iallalen se souvient     Recueillement et souvenirs à Larbaâ Nath-Irathen     Recueillement sur la tombe d'Amir Aïssa     5e anniversaire de l'assassinat de Chaïbet     Salah Boukrif, un référent majeur     Conférence d'Idir Benyounès     Assi-Youcef:concours     Ath-Ghobri:activités commémoratives     Saïd Sadi:«Si Avril 80 n'avait pas existé...»     Maâthkas:il y a 4 ans     Autant d'objectifs et de divergences     Modeste rassemblement des Arouchs     Conférence-débat du FFS     Entre mémoire et continuité     Pour la refondation de l'État     Les étudiants font renaître le 20 avril     Importantes manifestations à Bouira     Gala du MCB à Larbaâ Nath-Irathen     Amizour:dans la sérénité, mais en rangs dispersés     L'association Tasuta célèbre le 20 avril     Trophée Matoub Lounès     Tamazight, 26 ans après     Tafsut n'Lwennas     Béjaïa:le mouvement associatif fête Tafsut imazighen     Des sacrifices et des acquis     Journées portes ouvertes sur le livre amazigh     Message d'Avril     L'ombre de Matoub     MASSINISSA GUERMAH:IN MEMORIAM    Tizi-Ouzou:marche des étudiants et réunion des Archs     Sidi-Aïch:marche et rassemblement     Marche et meeting à Sidi-Aïch     Sidi-Aïch:marche commémorative     Mouloud Mammeri réhabilité     Jeunes générations:qu'en reste-t-il?     Iflissen:exposition et gala     Hacène Hirèche:Comment sortir des crises récurrentes?     Entre la génération de 1980 et celle de 2001     Communication sur l'enseignement de tamazight     Bélaïd Abrika:«Le 25 avril, fin du dialogue»     Massinissa et Mammeri     Un poème de Mohamed Benchicou:Le chant du figuier     Chanson kabyle:mots du terroir, paroles de la subversion     L'association "Les Sources" de Saint-Denis organise un gala     Appel à une marche pacifique à Boumerdès     Tagmount N'Bouadda fête le Printemps     Une pétition pour un département de tamazight     Aït-Yahia se souvient     Deux marches, un seul itinéraire     Le Printemps reprendra-t-il ses couleurs?     Quel printemps pour la Kabylie?     Ferhat Mehenni:«La quête identitaire a pris...»     Une cérémonie de recueillement sur la tombe de Guermah Massinissa     Saïd Khellil:«Avril 80 a évité le piège... »     Recueillement sur la tombe de Guermah Massinissa     Ferhat Mehenni donne une conférence à l'Université de Béjaïa    Saïd Sadi:«Préserver l'esprit d'Avril de 1980...»     Marches et meetings en rangs dispersés     Mammeri:l'homme aux engagements pluriels     Controverses autour des services de sécurités     Coup d'envoi des festivités à Bouira     Saïd Sadi:«Nous avons l'Histoire et la Mémoire...»     Timezrit au rendez-vous des festivités     Tamazight:entre discours et pratique     Marche populaire à Tizi-Ouzou     Double anniversaire     Bélaïd Abrika:«Nous n'avons jamais négocié...»     Le statu quo règne     Sur fond de protestation des étudiants     L'itinéraire d'un amusnaw     Tamazight:le provisoire qui dure     Colloque international sur Mouloud Mammeri     Tamazight dans la Constitution     Marches et grèves en Kabylie     Le Mouvement Culturel Berbère     Le Printemps berbère, 25 ans après     Ferhat Mehenni:Le défi permanent     Les 20 ans du Printemps berbère

 

 09 avril 2006

Les délégués des archs ont renoué, ce week-end avec l’ambiance des plénières et des palabres à l’occasion d’un conclave ordinaire de l’interwilayas.

Un conclave un peu plus particulier que les autres, puisqu’il s’est penché presque exclusivement sur la commémoration des deux printemps kabyles. Néanmoins, les représentants des onze coordinations wilayales ayant pris part aux travaux (Tizi Ouzou, Bouira, Béjaïa, Alger, Tipasa Boumerdès, Oum El Bouaghi, Khenchela, Biskra, Batna et Sétif) ont préalablement échangé leurs visions concernant l’état d’avancement du processus du dialogue. Comme conclusion, les délégations ont abouti à un constat presque identique : elles ont admis, d’un commun accord, que la mise en application de certains points de l’accord global accusent un énorme retard, alors que d’autres demeurent carrément bloqués. Les dossiers des impôts et des blessés ont été à ce titre, les plus souvent cités. Dans la foulée, la plénière a adopté le principe d’une rencontre collégiale le 25 avril prochain, et ce, pour permettre à la commission de suivi (qui ne s’est pas réuni depuis quatre mois) de finaliser les accords avec les “représentants de l’Etat”.
Une fois ce point évacué, les conclavistes se sont consacré par la suite à ce qui devait être le point nodal de la rencontre, celui inhérent au double anniversaire du 20 avril. Après débat, les archs ont entériné trois actions majeures : un recueillement, le 18 avril, sur la tombe de Guermah Massinissa, suivi d’une prise de parole et de la baptisation de l’ex-brigade de gendarmerie où une plaque commémorative sera érigée. Le 20 avril, la Kabylie sera appelée à suivre le mot d’ordre d’une grève générale assortie d’une marche populaire (à Béjaïa et Bouira) et d’un rassemblement à Tizi Ouzou. Le 22 du même mois la communauté archiste aura rendez-vous avec le traditionnel rassemblement de Oued Amizour où une marche populaire est également prévue.
Notons enfin, que ce conclave a enregistré une participation très importante en délégués et en invités. La famille révolutionnaire était la mieux représentée avec de nombreuses personnalités historiques. Le mouvement du Sud et Hafnaoui Ghoul étaient également de la partie.