Djaout, le vigile de la famille qui avance     Hommage à Tahar Djaout     Tahar Djaout:l'arpenteur de la mémoire     L'Algérie de Djaout vaincra     Malika Domrane; "Tabargazt" honorée     Pour Malika, on n'a pas dormi toute la nuit     Malika Domrane honorée à Azazga     Ibn Khaldoun, un homme de tous les temps     Le texte feraounien au-delà de la fiction     Commémoration du 17e anniversaire de la mort de Mouloud Mammeri     Jean El-Mouhouv Amrouche retrouve sa colline     Jean El-Mouhouv Amrouche: l'homme qui pleurait en berbère     La résurrection de Jean Amrouche     «L'image poétique dans l'oeuvre de Lounis Aït-Menguellet»     Yennayer sur la neige     Fête de Yennayer: une date, une histoire     Première stèle pour le troubadour     Centenaire du grand poète Si Mohand U M'hand     Si Mohand U M'hand, ou le mythe au secours de la réalité     Rencontre avec Chérif Kheddam à Paris     Chérif Kheddam triomphe au zénith     L'hommage des héritiers de Si Mohand     «Kabylie Story», mémoire du temps qui passe     Kabylie Story ou le pays des ancêtres     Une enquête au pays     La vie est un grand mensonge de Youcef Zirem

 

 

 21 février 2006

«Les collines des Ath Yenni se souviennent d'un juste», nous dira un vieux natif de Beni Yenni. En effet, le village de Taourirt-Mimoune en parfaite collaboration avec l'APC d'At Yenni, commémore le 17e anniversaire de la disparition tragique de l'auteur du Sommeil du juste. Si les vieux villageois n’ont pas oublié Dda L’Mulud, le grand écrivain, humaniste, l’ami de tous, les jeunes eux, l’inscrivent au devant de la scène pour le porter en mémoire.
Ainsi le comité du village de Taourirt-Mimoune projette d’organiser un colloque international sur l’œuvre La Traversée. Toutefois, au programme de deux journées comblées de festivités s’aligneront sans doute des associations culturelles des Ath Yenni, qui habituellement n’ont jamais failli au devoir de mémoire.
Ainsi, note-t-on, le jeudi 23 février une exposition du décor du film inspiré de La Colline oubliée à partir de 10h30, avec une ouverture réception et collation. À l’occasion, une conférence-débat sera animée par Mme Djouher Amhis et Ouksel. En outre, la journée du vendredi 24 février sera marquée par une conférence-débat ayant pour thème (les voix et moyens pour un colloque international sur La Traversée). Seront de la partie les autorités locales (APC), associations culturelles, le HCA (Haut-Commissariat à l’amazighité), des universitaires et des représentants du ministère de la Culture.