Djaout, le vigile de la famille qui avance     Hommage à Tahar Djaout     Tahar Djaout:l'arpenteur de la mémoire     L'Algérie de Djaout vaincra     Malika Domrane; "Tabargazt" honorée     Pour Malika, on n'a pas dormi toute la nuit     Malika Domrane honorée à Azazga     Ibn Khaldoun, un homme de tous les temps     Le texte feraounien au-delà de la fiction     Commémoration du 17e anniversaire de la mort de Mouloud Mammeri     Jean El-Mouhouv Amrouche retrouve sa colline     Jean El-Mouhouv Amrouche: l'homme qui pleurait en berbère     La résurrection de Jean Amrouche     «L'image poétique dans l'oeuvre de Lounis Aït-Menguellet»     Yennayer sur la neige     Fête de Yennayer: une date, une histoire     Première stèle pour le troubadour     Centenaire du grand poète Si Mohand U M'hand     Si Mohand U M'hand, ou le mythe au secours de la réalité     Rencontre avec Chérif Kheddam à Paris     Chérif Kheddam triomphe au zénith     L'hommage des héritiers de Si Mohand     «Kabylie Story», mémoire du temps qui passe     Kabylie Story ou le pays des ancêtres     Une enquête au pays     La vie est un grand mensonge de Youcef Zirem

 

 

15 décembre 2005

Le rendez-vous était prévu à 17h00 chez lui à Sersens, dans le département 92. Accompagnés de son producteur, nous nous sommes engouffrés dans une résidence cosmopolite où Francais, Portuguais, Kabyles et autres reconnaissent parfaitement la grandeur, la valeur et surtout la place qu'occupe le maître, “Da Chérif” dans leur coeur.

Bien qu'ils ne comprennent pas les paroles, ces étrangers se nourrissent d'une musique dignement prestigieuse. Une musique issue d'un grand artiste dont la notoriété n'est plus à faire. A quelques encablures de son domicile, ledit producteur le prévient de notre arrivée.

Une simplicité exemplaire
Une fois sur place, Da cherif nous accueille avec un grand sourire un visage gai. Bref, une générosité remarquable. Décidément, grand fut notre plaisir de rencontrer un Chérif Kheddam d'une telle simplicité, d'un caractère exemplaire. Premier constat : son état de santé s'est progressivement amélioré malgré les contrôles medicaux intensifiés, ce qui a chamboulé le planning de Da chérif. En abordant l'hommage qui lui a été rendu dérnièrement, en  Algerie, il n'a pas manqué de glorifier, de complimenter les initiateurs et tous ceux qui ont participé à la réussite de cet évenement, à leur tête le public. Par ailleurs, Da chérif a tenu à affirmer qu'hormis quelques difficultés, le gala était bien réussi. "On aurait pu mieux faire n'était le manque du temps. Une machine de quarante musiciens n'est vraiment pas facile à gérer", note-t-il.
                                

Rendez-vous ce dimanche 18 décembre au Zénith de Paris
Encore une fois, un vibrant hommage lui sera rendu ce dimanche 18 décembre au Zénith de paris à partir de 16h00. Cette fois-ci, l'organisateur s'appelle "Antinéa Productions". Il aura à honorer l'une des légendes de la chanson algérienne. Il faut noter que cet hommage coïncide avec la célébration des cinquante ans de la carrière artistique de Chérif Kheddam. Ce concert sera accompagné par l'orchestre philharmonique dirigé par l'argentin Diego Enzo. "Un livret et un CD de l'artiste seront offerts gratuitement à tous les présents", a annoncé le producteur en question. En écoutant les propos emis par son producteur, Da Cherif n'a absolument pas manqué d'intervenir en déclarant : "C'est toujours un énorme plaisir et honneur de répondre à une sollicitation. Mais je trouve que ce genre d'hommage encourage davantage les artistes. Ces personnes qui se donnent à fond pour la sauvegarde de la culture algérienne sont à remercier. Concernant le concert de ce dimanche, le fait de retrouver son public demeure un grand bonheur. j'essayerai d'être à la hauteur afin de remercier tous ceux qui m'ont soutenu et surtout respecté durant toute ma carrière". De surcroît, le concert de Chérif Kheddam ce dimanche, sera marqué par une nouvelle chanson, qui sera indubitablement l'attraction du jour.

Un nouvel album pour bientôt
Au cours de notre discussion, Chérif Kheddam à annoncé la  prochaine sortie  d'un nouvel album. "Une nouvelle cassette est en train de se préparer. En principe, elle sera prête dans quelques mois". Cela dit, le public attendra avec impatience la disponibilité de ce produit, qui arrivera sans nul doute à conquérir son coeur.
"Un grand travail a été réalisé et d'énormes moyens sont déployés afin de réussir comme il se doit cet album", enchaine-t-il. Notre discussion se poursuit et notre volonté de tout savoir sur cet grand artiste ne s'arrête pas là.
Effectivement, interrogé sur le bilan de 50 ans dans la chanson, il répond en toute modestie : "C'est au public de me juger".  C'est la chose qui poussa son producteur à prendre la parole en signifiant : "Après 50ans, je dirai que la chanson de Da Cherif reflète toute une socièté. Une carrière marquée par une recherche riche, une découverte thématique, et une diversité dans la musique".
C'est sur les propos du producteur sus-cités qu'on a quitté le domicile de Da Cherif. Un Chérif Kheddam égal à lui-même. Un Da Cherif qui appelle la jeunesse à prendre soins de la culture.
Bref, un Da Chrif qui restera toujours la légende de la chanson algérienne, une référence pour les futures générations.