Marche du 20 avril. Une dizaine de blessés dans des affrontements - Site perso de Mohamed ZIANE-KHODJA

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal :

Marche du 20 avril. Une dizaine de blessés dans des affrontements


       


Marche du 20 avril

UNE DIZAINE DE BLESSES DANS DES AFFRONTEMENTS



© Algérie News | Dimanche 20 avril 2014 | 23:54
Samir LEKRIB


De violents affrontements ont éclaté, hier à Tizi Ouzou entre  une centaine de manifestants et des forces de l’ordre faisant au moins une dizaine de blessés, rapporte notre correspondant local. Plusieurs arrestations ont été opérées du côté des manifestants. Tout a commencé aux environs de 11 h quand les premières grappes d’étudiants commençaient à affluer au célèbre carrefour du 20 avril où la marche devait s’ébranler.

Au début, les forces de sécurité ont opposé avant de céder face à un nombre impressionnant de citoyens qui ont rejoint la marche en réponse à l’appel de trois Mouvements. Le Mouvement pour l’autonomie de la Kabylie (MAK), le Mouvement des aârchs et le Mouvement culturel berbère. A peine quelques mètres parcourus pour qu’on arrive aux pierres et au gaz lacrymogène. Ce qui a irrité davantage les manifestants, c’est l’interdiction de célébrer une date doublement symbolique, d’autant plus que la région n’a jamais raté cette date. Pourquoi l’administration t-elle interdit la célébration ? Aucune information n’a filtré sur sujet.  Plusieurs centaines de manifestants ont scandé « Ulac smah ulac » et «  Assa azekka tamazight tella tella ». La mèche est partie quand un groupe de jeunes surexcités a tenté de renforcer le cordon sécuritaire. Les affrontements ont fait plusieurs blessés des deux côtés. Mais les sources médicales n’ont pas prodigué de chiffre.  Belaïd Abrika, ancien leader des aârouch durant le Printemps berbère, a été chassé de la marche par les manifestants. Il faut signaler que plus de 2 000  policiers ont été déployés dans la ville des Genêts à la veille des festivités.

 
Retourner au contenu | Retourner au menu