Long métrage de Mokrane Hammar. Un film sur Matoub en tournage - Site perso de Mohamed ZIANE-KHODJA

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal :

Long métrage de Mokrane Hammar. Un film sur Matoub en tournage

Kabylie > Matoub Lounès > 2006
      JEUDI 2 MARS 2006   >>     1994 | 1995 | 1998 | 1999 | 2000 | 2001 | 2003 | 2004 | 2005 | 2006 | 2007 | 2008 | 2009 | 2010 | 2011 | 2012 | 2013


       


Long métrage de Mokrane Hammar

UN FILM SUR MATOUB EN TOURNAGE


© La Dépêche de Kabylie | Jeudi 2 mars 2006
Aomar Mohellebi

Le premier long métrage sur la vie du plus grand chanteur berbère, Lounès Matoub est actuellement en tournage dans la wilaya de Tizi Ouzou. Le titre du film d’une durée de 70 minutes est “Rebelle”. Il est réalisé par Mokrane Hammar, plus connu dans le domaine du théâtre, il a déjà mis en scène une pièce sur le parcours du même artiste. Le premier tour de manivelle de ce film a été donné en juillet 2005 à Taourirt Moussa. Des scènes ont été filmées dans le domicile du Rebelle. Le film se présente sous la forme narrative et c’est la mère du poète qui parle de son fils.

Sont retenus pour cette production cinématographique les épisodes les plus saillants de la vie de Lounès Matoub. Le réalisateur qui est aussi l’auteur du scénario revient dans son film sur l’enfance de Matoub, ses débuts dans la chanson avec ses succès successifs mais il est surtout question de s’étaler sur les moments forts de sa vie militante.

Le film revient sur les évènements d’octobre au cours desquels Matoub a été “transpercé” de cinq balles de kalachnikovs, balles tirées par des gendarmes, son kidnapping en 1994, sa libération pour finir par le lâche assassinat dont il a été victime. Plus de trente acteurs joueront dans ce film, selon le réalisateur Mokrane Hammar, contacté hier par téléphone. Notre interlocuteur précise qu’en plus de Taourirt Moussa, des scènes du film seront tournées dans la région d’Aït Bouaddou (Oudhias) et à Alger. Le film sortira le 25 juin 2006 à l’occasion du 8e anniversaire de la disparition tragique du “king” de la chanson berbère. Pour la réalisation de ce film, la Fondation Matoub a été sollicitée par l’association Amezgun n’Gerger, qui en est la productrice. Ce n’est là qu’un premier film sur Lounès Matoub, puisque de nombreux autres longs métrages sont prévus par de nombreux réalisateurs kabyles, mais aussi arabophones qui ont eu la chance de connaître le Rebelle et d’infirmer ainsi tous les préjugés dont ses ennemis l’avaient affublé, notamment celui qui consistait à le traiter de “raciste”. Parmi ces réalisateurs, on citera Bachir Draiss qui ambitionne de réaliser un film sur Lounès. Ce réalisateur a déclaré récemment que la voix de Matoub Lounès est l’une des plus belles au monde. Les millions de ses fans attendent avec impatience et le film de Mokrane Hammar et celui de Bachir Draiss.

 
Retourner au contenu | Retourner au menu