Réactions aux émeutes en Kabylie sur les réseaux sociaux : « Cela se passe à Tizi Ouzou et pas en Tunisie » - Site perso de Mohamed ZIANE-KHODJA

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal :

Réactions aux émeutes en Kabylie sur les réseaux sociaux : « Cela se passe à Tizi Ouzou et pas en Tunisie »


       


Réactions aux émeutes en Kabylie sur les réseaux sociaux

« CELA SE PASSE A TIZI OUZOU ET PAS EN TUNISIE »



© Tout Sur l’Algérie | Mardi 22 avril 2014 | 14:09
Lilia OUFELLA


Les réactions aux violentes répressions des manifestations par les forces de l’ordre à Tizi Ouzou, dimanche 20 avril, qui se sont poursuivies hier, continuent d’alimenter les réseaux sociaux. Après avoir posté une première vidéo dans laquelle on voit des manifestants violemment tabassés par les forces antiémeute, une autre vidéo prise sous un autre angle est publiée pour dire qu’il ne s’agit pas de vidéos prises en 2001, comme veulent le faire croire certaines personnes.

Certains ont même avancé que c’étaient des images prises en Tunisie. « Cela se passe à Tizi Ouzou et pas en Tunisie », lance un internaute sur Facebook. Sur la toile, les photos des policiers, qui tabassaient les  manifestants, sont  largement partagées et accompagnées d’un appel « à tous ceux qui connaissent la moindre info sur les policiers qui ont participé à l’agression des manifestants du 20 avril 2014 pour les juger et les arrêter de leur travail ». Une autre image d’une vieille dame qui marche vers les policiers avec un poster du défunt Matoub Lounes et qui portait un drapeau amazigh a fait le buzz. Beaucoup ont souligné, à travers cette photo le courage, de la femme kabyle.


Sur la toile les commentaires continuent d’affluer après la vidéo des policiers pris en flagrant délit de violence. Selon le blogueur Baki 7our Mansour, s’il n’y avait pas eu cette vidéo, la police aurait nié les dépassements.




Selon le chroniqueur du Soir d’Algérie, Hakim Laalam, on ne peut rien attendre d’un régime qui tabasse des citoyens qui manifestent pacifiquement.




L’association Agir indique sur sa page Facebook que « les visages (sur la vidéo) sont clairement reconnaissables donc l’enquête de la DGSN doit être très facile vu que les enquêteurs possèdent l’ensemble des éléments d’informations à priori avec l’ensemble des prises de vues ».

Sur Facebook, l’attaque contre l’agence Mobilis et le vol de téléphones ont été fortement dénoncés par les internautes qui soulignent qu’il s’agit « de voyous » qui ont profité de l’occasion pour voler alors qu’« ils ne savent même pas ce que c’est que le Printemps berbère ». D’autres sur les réseaux sociaux pensent qu’ils ont été recrutés pour discréditer les manifestations.

 
Retourner au contenu | Retourner au menu