Rachid Allioui : «Le saccage des stèles de Matoub me révolte» - Site perso de Mohamed ZIANE-KHODJA

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal :

Rachid Allioui : «Le saccage des stèles de Matoub me révolte»

Kabylie > Matoub Lounès > 2011
      SAMEDI 18 JUIN 2011   >>     1994 | 1995 | 1998 | 1999 | 2000 | 2001 | 2003 | 2004 | 2005 | 2006 | 2007 | 2008 | 2009 | 2010 | 2011 | 2012 | 2013


       


Rachid Allioui. L’association qu’il préside rendra un vibrant hommage au Rebelle

« LE SACCAGE DES STELES DE MATOUB ME REVOLTE ! »


© La Dépêche de Kabylie | Samedi 18 Juin 2011
Propos recueillis par M. M.

Il est président de l’Association Franco-Kabyle de Malakoff. Rachid Allioui revient dans cet entretien, sur les préparatifs du gala qui sera animé par Zedek Mouloud et Cherif Hamani le 18 juin à Malakoff. Il souligne que le maire de Malakoff participe à cet événement en hommage au Rebelle dont le thème est intitulé «Hommage en chœur, pour un artiste de cœur».


La Dépêche de Kabylie : Votre association prépare un hommage au Rebelle le 18 juin à Malakoff, quels seront les invités ?

Rachid Allioui : Azul et merci pour l'attention que vous portez à notre association. Evidement, et comme je l'avais annoncé, nous avons sollicité la mairie de Malakoff, dont nous remercions au passage les responsables et les élus pour leur soutien, en nous cédant la salle gracieusement. Les invités seront, à l’instar de Mouloud Zedek et Cherif Hamani, de grandes pointures de la chanson à texte kabyle. Ces deux artistes, cités, avaient répondu avec joie et sympathie à notre appel et je tiens à les remercier pour leur disponibilité et leur simplicité. Je n’oublierais pas, bien sûr, Yaalla Seddiki, l'auteur du livre Mon nom est combat ainsi que Youcef Lalami, l'auteur du documentaire La voix d'un peuple. Avant le gala, prévu à 20h, il y'aura des expositions sur les œuvres et la vie du Rebelle ainsi que des documentaires et des inédits de Lounes Matoub qui seront projetés sur écran, et cela grâce à l'aimable accord de la Fondation Lounes Matoub que je tiens, aussi, à remercier et à encourager. Il y'aura, également, la remise d'une médaille, à titre posthume, pour Lounès Matoub. Cette médaille sera remise par le maire de Malakoff.

Justement, pourquoi le choix de ces deux figures de la chanson kabyle ?

Le choix porté sur Zedek Mouloud et Cherif Hamani est simple et logique. On ne trouvera pas mieux que ces deux artistes pour rendre hommage au Rebelle du fait qu’ils étaient très proches de Lounès. Aussi, je pense qu'un hommage au Rebelle mérite d’être présenté par des artistes ayant toujours honoré et privilégié la chanson à texte kabyle. Il faut aussi ajouter que les membres de mon association vouent un grand respect et de l’admiration pour Zedek et Hamani. J'ai aussi sollicité Yaalla Seddiki et Youcef Lalami, car leurs travaux, qui méritent toute notre considération et admiration, apporteront un plus à ce gala.

Mis à part cet hommage, votre action est aussi un soutien à la rénovation des stèles érigées à la mémoire de Lounés en Kabylie qui sont saccagées en certains endroits ?

Sincèrement je ne trouve pas de mots pour qualifier ces actes barbares. Cela me touche, péniblement, à chaque fois qu'un acte de vandalisme est commis sur une stèle dédiée à Matoub, lui qui a tout donné pour sa Kabylie. Lorsque je vois des photos de stèles saccagées je suis révolté et je me pose la question si cela se passe réellement en Kabylie. Cela est inacceptable, « dayen ur iqebel laâqel !». Ces stèles doivent être protégées, qu’elles soient celles de Lounes, d’Abane, d’Ali Zamoum ou des victimes du Printemps noir. Ces endroits doivent être respectés, et j'irai même plus loin en dénonçant les élus des villes concernées et, à ce que je sache, ce n'est pas l'argent qui leur manque pour apporter leurs aides. « D’leqvayel negh ala ? ». Tous ces morts doivent être respectés. Quand à notre association, elle apportera son aide, dans la mesure du possible. Je serais présent le 25 juin et je vous donne rendez-vous à Tawrirt Moussa. On décidera de ce que l'AFKAM fera des bénéfices engrangés de ce gala, même si nous savons tous que la priorité restera toujours la place qui se situe au niveau de la « Gare routière » de Tizi-Ouzou. J'ai envie de la voir fleurir et que chaque passant, rentrant à la ville des Genêts, prenne le temps d’admirer ce carrefour. Ce sera notre fierté à tous.

Vous action semble ne pas être du goût de certains qui vous ont pris à partie sur la toile, peut-on en connaître les raisons ?

Oui évidement ! Cela n’a pas été à leur goût. Je reste calme et je me concentre surtout sur cet hommage. Sans polémiquer, je donne rendez-vous aux fans de Lounès Matoub, et des amoureux de la Kabylie, le 18 juin pour un hommage de cœur avec Zedek Mouloud, Cherif Hamani et des surprises. Je tiens à remercier tous mes amis, les membres de l'AFKAM et toutes celles et ceux qui participent à nos activités.

 
Retourner au contenu | Retourner au menu