Liberté pour les journalistes poursuivis par les tribunaux algériens - Site perso de Mohamed ZIANE-KHODJA

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal :

Liberté pour les journalistes poursuivis par les tribunaux algériens

      PARIS, MERCREDI 13 AVRIL 2005  >>     2001 | 2002 | 2003 | 2004 | 2005


       


Le Collectif pour la liberté de la presse en Algérie


LIBERTE POUR LES JOURNALISTES
POURSUIVIS PAR LES TRIBUNAUX ALGERIENS



© Le Collectif pour la liberté de la presse en Algérie | Paris, mercredi 13 avril 2005


Le tribunal d'Alger vient de décider de reporter au 19 avril le verdict qu'il devait rendre, hier mardi 12 avril, à l'encontre de plusieurs journalistes -dont Hassane ZERROUKY, journaliste à l'Humanité- qui encourent des peines de six mois d'emprisonnement accompagnées d'amendes de plusieurs dizaines de milliers de dinars.

Nicole BORVO et Eliane ASSASSI, Sénatrices communistes, veulent voir dans cet ajournement une première victoire due à la mobilisation. Elles restent néanmoins vigilantes jusqu'au prochain rendez-vous judiciaire fixé au 19 avril- soit la veille du jour où la justice doit également se prononcer sur une demande de liberté provisoire déposée par les avocats de Monsieur BENCHICOU, Directeur du quotidien Le Matin.

S'appuyant sur la mobilisation et la solidarité qui s'amplifient autour de ces journalistes, les sénatrices communistes continuent -au nom de la liberté d'expression et de la presse- de demander leur relaxe ainsi que la libération de Mohamed BENCHICOU, emprisonné depuis le mois de juin 2004 et dont les conditions carcérales très dures ont de graves conséquences sur son état de santé.



Paris, 13 avril 2005


 
Retourner au contenu | Retourner au menu