Classement mondiae de la liberté de la presse 2005. Liberté d'expression, l'Algérie à la traîne - Site perso de Mohamed ZIANE-KHODJA

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal :

Classement mondiae de la liberté de la presse 2005. Liberté d'expression, l'Algérie à la traîne

      JEUDI 20 OCTOBRE 2005  >>     2001 | 2002 | 2003 | 2004 | 2005


       


Classement mondiae de la liberté de la presse 2005


L'ALGERIE A LA TRAINE



© Le Soir d’Algérie | Jeudi 20 octobre 2005


Le classement mondial de la liberté de la presse 2005 vient d’être rendu public par Reporters sans frontières. Comme il fallait s’y attendre, l’Algérie est très loin de figurer dans le peloton de tête. Loin derrière le Mali (37e), le Niger (57e) et même l’Afghanistan (125e), notre pays arrive à la... 129e place

Reporters sans frontières publie son quatrième classement mondial de la liberté de la presse. En queue de peloton, la Corée du Nord (167e et dernière position), l'Erythrée (166e) et le Turkménistan (165e) constituent de véritables trous noirs de l'information. Dans ces pays, la presse privée n'existe pas et la liberté d'expression est nulle. Les journalistes des médias officiels ne font que relayer la propagande de l'État. Tout écart est sévèrement réprimé. Un mot de trop, un nom mal orthographié, un commentaire qui s'écarte de la ligne officielle peuvent conduire un journaliste en prison ou attirer sur lui les foudres du pouvoir. Harcèlement, pressions psychologiques, intimidations et surveillance permanente sont alors de mise. L'Asie orientale [Birmanie (163e), Chine (159e), Viêt-nam (158e), Laos (155e)], l'Asie centrale [Turkménistan (165e), Ouzbékistan (155e), Afghanistan (125e), Kazakhstan (119e)] et le Moyen-Orient [Iran (164e), Irak (157e), Arabie saoudite (154e), Syrie (145e)] sont les régions les plus difficiles au monde pour l'exercice de la liberté de la presse. Dans ces pays, la répression des autorités ou la violence exercée par des groupes armés à l'encontre de la presse empêchent les médias de s'exprimer librement. L'Irak (157e) a encore dégringolé par rapport à 2004, en raison de l'aggravation de la situation sécuritaire des journalistes. Au moins 24 professionnels des médias ont été tués dans ce pays depuis le début de l'année 2005, faisant de ce conflit le plus meurtrier depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale : au total, 72 journalistes et collaborateurs des médias ont été tués depuis le début de la guerre, en mars 2003. En revanche, de plus en plus de pays africains ou latino-américains [le Bénin (25e), la Namibie (25e), El Salvador (28e), le Cap-Vert (29e), l'île Maurice (34e), le Mali (37e), le Costa Rica (41e) ou la Bolivie (45e)] se glissent à des positions très honorables.


Des démocraties occidentales en recul

Quelques démocraties occidentales ont reculé dans le classement 2005. Ainsi, les Etats- Unis (44e) ont perdu plus de vingt places, principalement en raison de l'incarcération de la reporter du New York Times, Judith Miller, et de mesures judiciaires qui mettent à mal la protection du secret des sources. Le Canada (21e) a également perdu quelques places, là aussi à cause de décisions qui fragilisent le secret des sources et transforment parfois les journalistes en "auxiliaires de justice". La France (30e) est, elle aussi, en recul. Des perquisitions de locaux de médias, des gardes à vue de journalistes et la création de nouveaux délits de presse sont notamment à l'origine de cette nouvelle position. En tête du classement, on retrouve, comme en 2004, des pays d'Europe du Nord (Danemark, Finlande, Irlande, Islande, Norvège, Pays-Bas) qui garantissent une réelle et durable liberté de la presse. Les dix premiers pays du classement 2005 sont européens. La Nouvelle-Zélande (12e), Trinidad et Tobago (12e), le Bénin (25e) et la Corée du Sud (34e) arrivent en tête pour les autres continents.


Liberté de la presse, développement économique et indépendance


Des Etats qui ont acquis ou retrouvé leur indépendance récemment se montrent très respectueux de la liberté de la presse. Ils coupent court ainsi aux arguments fallacieux invoqués par de nombreux leaders autoritaires selon lesquels il serait nécessaire de patienter plusieurs décennies avant que la démocratie ne puisse s'installer. En effet, neuf Etats qui comptent moins de quinze ans d'existence (ou bien qui ont récupéré leur indépendance depuis moins de quinze ans) se placent dans les soixante premiers du classement : Slovénie (9e), Estonie (11e), Lettonie (16e), Lituanie (21e), Namibie (25e), Bosnie-Herzégovine (33e), Macédoine (43e), Croatie (56e), Timor-Leste (58e). De même, ce classement tord le cou à la théorie — abondamment utilisée par les dirigeants des pays pauvres et liberticides — selon laquelle le développement économique est un préalable indispensable à la démocratisation et au respect des droits de l'homme. Si la tête du classement est très largement occupée par des Etats riches, plusieurs nations très pauvres (dont le PIB par habitant ne dépassait pas, en 2003, 1 000 dollars) figurent dans les soixante premiers. C'est le cas du Bénin (25e), du Mali (37e), de la Bolivie (45e), du Mozambique (49e), de la Mongolie (53e), du Niger (57e) et du Timor-Leste (58e).


Peu d'améliorations au Proche-Orient

Au Proche-Orient, peu de pays sont bien classés. Israël (47e), le pays le mieux classé de la région, perd également quelques places en raison d'exactions commises par l'armée à l'encontre des journalistes dans les territoires occupés. Ces violences, qui ont nettement diminué en 2005, ne font plus l'objet d'une note séparée, comme c'était le cas lors des années précédentes. L'expulsion d'une journaliste française, en juillet dernier, a également contribué à ce recul. En revanche, l'insécurité règne toujours à Gaza et les journalistes en font les frais. En 2005, quatre d'entre eux ont été enlevés et l'Autorité palestinienne (132e) semble impuissante face à cette détérioration de la situation.


Arrestations et attentats touchent les journalistes de la région

A la 164e position, l'Iran est, une fois encore, la lanterne rouge de toute la région en matière de liberté de la presse, avec sept journalistes emprisonnés et quatre autres qui risquent d'y retourner à tout moment. Akbar Ganji est toujours détenu dans un isolement total, malgré plus de 60 jours de grève de la faim, une mobilisation internationale et plusieurs promesses des autorités de le libérer. D'autre part, le cyberdissident Mojtaba Saminejad est emprisonné depuis octobre 2004. Il a été condamné à deux ans de prison ferme. En Algérie (129e), le président Abdelaziz Bouteflika tente de mettre au pas la presse privée. Mohamed Benchicou est en prison depuis seize mois et des peines de prison ferme ont été prononcées à l'égard de plusieurs autres journalistes pour des délits de presse. La situation est très difficile en province où les correspondants continuent de subir pressions et menaces. Le Liban (108e), traditionnellement leader du monde arabe en matière de liberté de la presse, a perdu plus de cinquante places en deux ans, principalement en raison de l'assassinat de Samir Kassir en juin. L'attentat qui a gravement mutilé May Chidiac, mi-septembre, n'augure rien de bon pour les mois à venir. Les professionnels des médias sont devenus, depuis l'assassinat de l'ancien Premier ministre Rafic Hariri, en février 2005, des cibles privilégiées et paient le prix de la situation sécuritaire déplorable dans le pays. Pour la première fois depuis des années, des journalistes ont fui le pays, craignant pour leur sécurité. L'armée américaine (Etats-Unis en Irak, 137e) s'est également rendue, comme en 2003 et en 2004, coupable de violations graves de la liberté de la presse. Pas moins de six journalistes sont emprisonnés dans les prisons d'Abou Ghraïb sans aucune explication. Ils n'ont le droit de recevoir de visite ni de leurs avocats, ni de leurs familles, ni de leurs employeurs. Quatre professionnels des médias ont été tués par des tirs de militaires américains entre septembre 2004 et septembre 2005.


L'absence de médias indépendants


En Syrie (145e), en Arabie Saoudite (154e) et en Libye (162e), il n'existe toujours pas de presse libre et indépendante. Les habitants de ces pays n'ont aucune autre source d'information que les médias d'Etat, relais dociles de la propagande officielle. L'Egypte (143e) a connu une nette régression par rapport à l'an passé. Le président Hosni Moubarak n'a pas tenu sa promesse faite en 2004 de dépénaliser les délits de presse et plusieurs journalistes ont été agressés en 2005. En Tunisie (147e), l'étau se resserre autour des journalistes et les engagements du président de la République, Zine El- Abidine Ben Ali, en faveur d'une plus grande liberté de la presse, ne sont que de la poudre aux yeux. La censure administrative est toujours utilisée pour empêcher la création de médias indépendants et le Syndicat des journalistes tunisiens, regroupant plus de 150 professionnels des médias, a été empêché de tenir sa première assemblée générale en septembre dernier.
L'émergence d'une presse libre reste un mirage dans le pays qui accueillera, du 16 au 18 novembre 2005, la deuxième phase du Sommet mondial sur la société de l'information des Nations unies (SMSI). Pour établir ce classement, Reporters sans frontières a demandé à ses organisations partenaires (14 associations de défense de la liberté d'expression dispersées sur les cinq continents), à son réseau de 130 correspondants, à des journalistes, des chercheurs, des juristes ou des militants des droits de l'homme de répondre à 50 questions permettant d'évaluer la situation de la liberté de la presse dans un pays. 167 nations y apparaissent, les autres sont absentes, par manque d'informations.


Le classement :
N°Pays   |   Note
1- Danemark    |   0,50
2- Finlande   |   0,50
3- Irlande   |   0,50
4- Islande   |   0,50
5- Norvège   |   0,50
6- Pays-Bas   |   0,50
7- Suisse   |   0,50
8- Slovaquie   |  0,75
9- République tchèque   |   1,00
10- Slovénie   |   1,00
11- Estonie   |   1,50
12- Hongrie   |   2,00
13- Nouvelle-Zélande   |  2,00
14- Suède   |   2,00
15- Trinidad et Tobago   |   2,00
16- Autriche   |   2,50
17- Lettonie   |   2,50
18- Allemagne   |   4,00
19- Belgique   |   4,00
20- Grèce   |   4,00
21- Canada   |   4,50
22- Lituanie   |   4,50
23- Portugal   |   4,50
24- Royaume-Uni   |   5,17
25- Bénin   |   5,50
26- Chypre   |   5,50
27- Namibie   |   5,50
28- El Salvador   |   5,75
29- Cap-Vert   |   6,00
30- France   |   6,25
31- Afrique du Sud   |   6,50
32- Australie   |   6,50
33- Bosnie-Herzégovine   |   7,00
34- Corée du Sud   |   7,50
35- Jamaïque   |   7,50
36- Maurice   |   7,50
37- Japon   |   8,00
38- Mali   |   8,00
39- Hong-Kong   |   8,25
40- Espagne   |   8,33
41- Costa Rica   |   8,50
42- Italie   |   8,67
43- Macédoine   |   8,75
44- Etats-Unis (territoire américain)   |   9,50
45- Bolivie   |   9,67
46- Uruguay   |   9,75
47- Israël   |   10,00
48- Bulgarie   |   10,25
49- Mozambique   |   10,50
50- Chili   |   11,75
51- République dominicaine   |   12,25
52- Taïwan   |   12,25
53- Chypre (partie Nord)   |   12,50
54- Mongolie   |   12,50
55- Pologne   |   12,50
56- Croatie   |   12,83
57- Niger   |   13,00
58- Timor-Leste   |   13,50
59- Argentine   |   13,67
60- Botswana   |   14,00
61- Fidji   |   14,00
62- Albanie   |   14,17
63- Brésil   |   14,50
64- Tonga   |   14,50
65- Serbie-Monténégro   |   14,83
66- Ghana   |   15,00
67- Panama   |   15,00
68- Nicaragua   |   15,25
69- Paraguay   |   15,50
70- Roumanie   |   16,17
71- Congo-Brazza   |   17,00
72- Guinée-Bissau   |   17,00
73- Seychelles   |   17,00
74- Moldavie   |   17,50
75- Tanzanie   |   17,50
76- Angola   |   18,00
77- Honduras   |   18,00
78- Burkina Faso   |   19,00
79- Sénégal   |   19,00
80- Ouganda   |   19,25
81- Lesotho   |   19,50
82- République centrafricaine   |   19,75
83- Cameroun   |   20,50
84- Liberia   |   20,50
85- Koweït   |   21,25
86- Guatemala   |   21,50
87- Equateur   |   21,75
88- Comores   |   22,00
89- Malawi   |   22,75
90- Burundi   |   23,00
91- Cambodge   |   23,00
92- Qatar   |   23,00
93- Venezuela   |   23,00
94- Zambie   |   23,00
95- Togo   |   23,75
96- Jordanie   |   24,00
97- Madagascar   |   24,50
98- Turquie   |   25,00
99- Géorgie   |   25,17
100- Emirats Arabes Unis   |   25,75
101- Kosovo   |   25,75
102- Arménie   |   26,00
103- Gabon   |   26,00
104- Guinée   |   26,00
105- Indonésie   |   26,00
106- Inde   |   27,00
107- Thaïlande   |   28,00
108- Liban   |   28,25
109- Kenya   |   30,00
110- Tchad   |   30,00
111- Kirghizistan   |   32,00
112- Ukraine   |   32,50
113- Malaisie   |   33,00
114- Tadjikistan   |   33,00
115- Sri Lanka   |   33,25
116- Pérou   |   33,33
117- Haïti   |   33,50
118- Swaziland   |   35,00
119- Kazakhstan   |   36,17
120- Maroc   |   36,17
121- Djibouti   |   37,00
122- Rwanda   |   38,00
123- Bahreïn   |   38,75
124- Nigeria   |   38,75
125- Afghanistan   |   39,17
126- Sierra Leone   |   39,50
127- Mauritanie   |   40,00
128- Colombie   |   40,17
129- Algérie   |   40,33
130- Gambie   |   41,00
131- Ethiopie   |   42,00
132- Autorité palestinienne   |   42,50
133- Guinée Equ.   |   44,00
134- Soudan   |   44,00
135- Mexique   |   45,50
136- Yémen   |   46,25
137- Etats-Unis (en Irak)   |   48,50
138- Russie   |   48,67
139- Philippines   |   50,00
140- Singapour   |   50,67
141- Azerbaïdjan   |   51,00
142- Bhoutan   |   51,50
143- Egypte   |   52,00
144- Côte d'Ivoire   |   52,25
145- Syrie   |   55,00
146- RD du Congo   |   57,33
147- Tunisie   |   57,50
148- Maldives   |   58,50
149- Somalie   |   59,00
150- Pakistan   |   60,75
151- Bangladesh   |   61,25
152- Bélarus   |   61,33
153- Zimbabwe   |   64,25
154- Arabie saoudite   |   66,00
155- Laos   |   66,50
156- Ouzbékistan   |   66,50
157- Irak   |   67,00
158- Viêt-nam   |   73,25
159- Chine   |   83,00
160- Népal   |   86,75
161- Cuba   |   87,00
162- Libye   |   88,75
163- Birmanie   |   88,83
164- Iran   |   89,17
165- Turkménistan   |   93,50
166- Erythrée   |   99,75
167- Corée du Nord   |   109,00


 
Retourner au contenu | Retourner au menu