Répression des manifestants à Tizi Wezzu. « Les policiers étaient presque tous des arabes » - Site perso de Mohamed ZIANE-KHODJA

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal :

Répression des manifestants à Tizi Wezzu. « Les policiers étaient presque tous des arabes »


       


Répression des manifestants à Tizi Wezzu

« LES POLICIERS ETAIENT PRESQUE TOUS DES ARABES »



© Tamurt Info | Lundi 21 avril 2014 | 22:03
R. MOUSSAOUI


Les services de sécurité qui ont réprimé violemment la marche pacifique du Mouvement pour l’Autodétermination de la Kabylie (MAK) hier, n’avaient pas commis l’erreur de l’empêchement de la marche de Yennayer de ce Mouvement le 12 janvier dernier. Cette fois, ils ont pris le soin de mobiliser des policiers plus expérimentés et presque tous des arabes.

« Cette fois les officiers ont fait appel aux policiers arabes, et à quelques Kabyles. Nos responsables savent bien que nous n’allons pas réprimer nos frères Kabyles comme l’ont fait les arabes hier. On est des policiers certes, mais je ne vous cache pas que nous sommes les Kabyles qui subissent plus et avec férocité les affres du racisme des arabes », nous a déclaré un policier Kabyle hier au moment des affrontements sous le couvert de l’anonymat.

Questionnés à savoir pourquoi le régime a toléré les marches à Vgayet et à Tuviret, mais a empêché celle de Tizi Wezzu, notre interlocuteur affirme que les décisions d’interdiction ou de tolérance des marches du MAK sont prises par le DRS et les policiers exécutent juste les ordres sans chercher à comprendre. « Je sais juste une chose, les militants du MAK sont plus surveillés que les terroristes et les autres partis politiques. Rien qu’à Tizi Weezu, on a un fichier de plus de 1 000 militants de ce mouvement à surveiller de près », ajoute notre source.


 
Retourner au contenu | Retourner au menu