Procès Matoub Lounès. Les deux accusés condamnés à 12 ans de prison - Site perso de Mohamed ZIANE-KHODJA

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal :

Procès Matoub Lounès. Les deux accusés condamnés à 12 ans de prison

Kabylie > Matoub Lounès > 2011
      LUNDI 18 JUILLET 2011   >>     1994 | 1995 | 1998 | 1999 | 2000 | 2001 | 2003 | 2004 | 2005 | 2006 | 2007 | 2008 | 2009 | 2010 | 2011 | 2012 | 2013


       


Procès Matoub

LES DEUX ACCUSES CONDAMNES A 12 ANS DE PRISON


© El Watan | Lundi 18 juillet 2011 | 10:43
Hafid Azzouzi

Les deux accusés dans l’affaire de l'assassinat de Matoub Lounès ont été condamnés à 12 ans de prison ferme par le tribunal criminel près la cour de justice de Tizi Ouzou. Malik Medjnoun et Abdelhakim Chenoui, en détention provisoire à la maison d’arrêt de Tizi Ouzou depuis plus de 11 ans, seront libérés dans quelques mois puisqu’ils ont purgé presque la totalité de leur peine. Rappelons que le procureur avait requis la peine capitale à l’encontre des deux mis en cause.

Peu après 15h, le procureur a requis la peine capitale à l’encontre des deux accusés dans l’affaire Matoub, à savoir Malik Medjnoun et Abdelhakim Chenoui. Les avocats de la défense ont entamé leurs plaidoiries. Les parties civiles (la veuve, la sœur et la mère du chanteur assassiné) se sont retirées du procès. Nadia Matoub, la veuve du chanteur, s'est retirée du procès en début d'après-midi et annonce qu'elle va engager une autre action judiciaire, treize ans après les faits. Malika Matoub, qui s'était également retirée du procès dès la matinée, refuse que le nom de son frère soit cité dans les débats. Le juge menace de recourir au huis clos pour poursuivre l'audience qui a été suspendue à deux reprises. Vers 11h30, l'audience est de nouveau suspendue, suite à l'intervention de la famille Matoub, qui demande à ce que le procès ne soit plus celui de l'assassinat de Matoub, mais celui de Medjnoun et Chenoui. Malika Matoub exige la présence de Hassan Hattab et de 50 autre témoins de l'affaire, pour accepter de participer au procès.

Les avocats de la famille Matoub se sont retirés ce matin, 18 juillet 2011, de l’audience à la Cour de justice de Tizi Ouzou peu après l’ouverture du procès de l’assassinat du chanteur. Me  Aissa Rahmoune, l’un des avocats de la partie civile (Malika Matoub et Na Aldjia), dira : « Au-delà de l’arrêt de renvoi, rien n’a été fait. On ne va pas assister à l’audience pour des raisons bien claires. On considère que les bénéficiaires et les commanditaires de l’assassinat de Matoub sont absents dans la salle ».

Me Hanoune, avocat de Nadia, veuve du chanteur, dira de son côté : « N’ayant pas été consulté par mes confrères (de l’autre partie civile, NDLR), je me retire momentanément pour consulter mes mandantes ». A noter que Nadia Matoub et ses deux sœurs sont présentes à l’audience, ainsi que Malika Matoub et Na Aldjia, la sœur et la mère du chanteur assassiné le 25 juin 1998. Me Aït Habib, avocat de Malik Medjnoun,  l’un des deux accusés présents au box, dira : « J’exige que ce procès se tienne avec ou sans partie civile, parce que ce procès est celui de Medjnoun et Abdelhakim Chenoui et non celui de l’assassinat de Matoub ».

L’audience a été suspendue pendant environ 1h, avant de reprendre, sans la présence de la partie civile (Malika et Na Aldjia). Maitre Hanoune qui représente la veuve de lounes, a rejoint l'audience pour participer au procès en tant que victime. A noter que Malik Medjnoun a eu un malaise et a été évacué de la salle. 25 témoins sont convoqués à ce procès qui avait été renvoyé à plusieurs reprises.

 
Retourner au contenu | Retourner au menu