Assassinat de Matoub Lounès. Les clarifications de maître Hannoun - Site perso de Mohamed ZIANE-KHODJA

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal :

Assassinat de Matoub Lounès. Les clarifications de maître Hannoun

Kabylie > Matoub Lounès > 2011
      MERCREDI 29 JUIN 2011   >>     1994 | 1995 | 1998 | 1999 | 2000 | 2001 | 2003 | 2004 | 2005 | 2006 | 2007 | 2008 | 2009 | 2010 | 2011 | 2012 | 2013


       


Assassinat de Matoub Lounès

LES CLARIFICATIONS DE MAITRE HANNOUN


© El watan | Mercredi 29 juin 2011 | 01:00
Me Salah Hannoun

En ma qualité d’avocat-conseil de la veuve Nadia Matoub et en accord avec elle, je tiens à apporter les clarifications suivantes afin d’éviter l’amalgame et l’incompréhension qui sont entretenus sciemment.

Les trois personnes accompagnant Lounès Matoub le jour de son assassinat sont sa femme Nadia et ses deux sœurs, Farida et Ouarda. Il n’y a eu aucune autre personne ni de la famille ni autre. Ces trois personnes sont des témoins importants. Il est donc surprenant que des parties veuillent exclure le seul témoin (parmi ces trois) en mesure d’identifier visuellement celui qui a achevé Lounès. Les trois sœurs, en sus d’être des témoins oculaires, sont avant tout des victimes de ce lâche attentat ayant coûté la vie au chanteur et militant Lounès Matoub. Toutes trois ont reçu plusieurs balles (des certificats médicaux en font foi). Jusqu’à ce jour, elles continuent de soigner les séquelles physiques et morales de ce lâche attentat.

Depuis le début de la procédure judiciaire, les trois sœurs ont toujours répondu aux convocations de la justice et ont été auditionnées sur PV officiels. La dernière procédure est celle accomplie par le président du tribunal criminel en février 2010, jusqu’à une heure tardive de la nuit, dans le cadre du complément d’information qu’il avait ordonné en juillet 2009, à la demande de Malika Matoub. Durant cette dernière audition, des éléments d’information supplémentaires ont été confiés au président du tribunal criminel et transcrits sur PV officiels. Mme Nadia Matoub s’est déjà constituée partie civile. C’est en cette qualité qu’elle assistera à ce procès durant lequel elle confirmera ses déclarations et ses témoignages antérieurs devant la justice. Concernant le procès Matoub, de facto c’est un procès politique. De ce fait, la justice et la vérité sont inhérentes à un Etat de droit. Ce qui est loin d’être le cas présentement.

 
Retourner au contenu | Retourner au menu