Haut commissariat à l’amazighité. Le printemps amazigh n'en sera que plus beau - Site perso de Mohamed ZIANE-KHODJA

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal :

Haut commissariat à l’amazighité. Le printemps amazigh n'en sera que plus beau


       


Haut commissariat à l’amazighité

LE PRINTEMPS AMAZIGH N'EN SERA QUE PLUS BEAU



© L’Expression | Mardi 15 avril 2014


Avec une vision nouvelle, une démarche pragmatique et une obligation de résultats, le Haut Commissariat à l'amazighité (HCA), lance à l'occasion des festivités du Printemps amazigh, un plan de charge ambitieux axé sur un cycle de rencontres scientifiques et culturelles qui vont le mener à travers les différentes wilayas du pays, en allant à la rencontre de l'Algérie profonde, de l'Algérie du terroir, de l'Algérie plurielle, mu par une envie constante de s'abreuver à la source, de s'enrichir de l'apport culturel de l'ensemble des composantes de notre identité.

Evidemment, la volonté ne suffit pas, si l'initiative d'entreprendre n'est pas accompagnée au préalable d'un contrat dit de performance sur lequel doit s'appuyer notre démarche. Et c'est dans l'optique d'une recherche méthodique, que le HCA s'est doté d'un programme dont les grandes lignes témoignent, si besoin est, de l'idée généreuse de ratisser large au sein de la communauté universitaire, la société civile et la famille artistique. Du coup, la feuille de route du HCA se veut une succession de haltes organisées à travers l'ensemble du pays, animées et encadrées par des chercheurs et professionnels rompus au travail de terrain.

Le coup d'envoi de ce programme généreux est donné à l'occasion de la célébration du Printemps amazigh, le 20 avril, par des festivités commémoratives à Alger, Tizi Ouzou et Boumerdès. Les étapes suivantes seront marquées par des sorties sur le terrain. Première halte, du 30 avril au 4 mai 2014, au niveau de trois wilayas: Bousemghoune (El Bayadh), Asla (Naâma) et Ouargla. Deuxième escale, le nord du pays; à Azazga (Tizi-Ouzou) où il est prévu de tenir les 7 et 8 juin 2014 un Colloque international autour d'un thème qui cadre avec une des missions dévolues au HCA. Il sera question de traiter d'une problématique spécifique sous le titre générique: «Médias, communication, langues et langages en Algérie: Où en est tamazight?».

Autre étape: Bouira, Boumerdès et Béjaïa, du 12 au 19 juillet 2014 avec au menu des soirées de la littérature amazighe. A Bouira, il sera encore question du Salon national du livre et du multimédia amazighs et ce, du 6 au 9 septembre 2014, précédé d'une journée d'études sur «La polysémie dans la langue amazighe».

A l'est, Jijel, il est prévu du 2 au 15 août 2014 l'organisation d'un événement original dans le cadre d'un camp d'été national de formation destinée exclusivement aux meilleurs élèves de tamazight de l'ensemble des wilayas concernées par l'enseignement de tamazight. A l'Est toujours, El Khroub (Constantine), abritera les 20 et 21 septembre 2014 un Colloque international intitulé: «Massinissa au coeur de la consécration du premier État numide.» Ce rendez-vous s'inscrit sur le registre de la connaissance de la partie ancienne de l'Histoire.

Le HCA demeure confiant en l'avenir, et fonde son espoir sur la nouvelle génération de jeunes pour continuer le combat de ses aînés et réaliser le saut qualitatif tant attendu. Avec la nouvelle vision du HCA, nourrie aux sources de l'authenticité et des valeurs de Novembre, le challenge est la portée... C'est le but de ce plan de charge qui place la jeunesse amazighophone au coeur de sa problématique. Le HCA entend intensifier les sorties sur le terrain et le contact direct afin de concrétiser les objectifs pour lesquels il est créé. La culture n'est-elle pas le ciment de toute société?

 
Retourner au contenu | Retourner au menu