A quelques heures du 20 avril, le MAK se mobilise pour les marches de demain - Site perso de Mohamed ZIANE-KHODJA

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal :

A quelques heures du 20 avril, le MAK se mobilise pour les marches de demain


       


A quelques heures du 20 avril

LE MAK SE MOBILISE POUR LES MARCHES DE DEMAIN



© Tamurt Info | Samedi 19 avril 2014 | 19:21
Saïd F.


Les marches du 20 avril auxquelles a appelé le Mouvement pour l’Autodétermination de la Kabylie (MAK) pour commémorer le 34e anniversaire de Printemps Berbère et le 13e anniversaire du Printemps Noir se présente dans une conjoncture politique très particulière. Après le rejet massif des élections du régime d’Alger par le peuple Kabyle et la colère qui gronde, le 20 avril a pointé son nez pour rappeler au monde entier les crimes commis par ce régime dictatorial. Les militants du MAK sont plus que jamais mobilisés pour accueillir demain les manifestants qui déferleront de toutes les localités de la Kabylie.

Des délégation chaouis et Mozabites sont aussi attendues. Des bus de ces deux régions frères de la Kabylie ont déjà pris la route vers le pays des montagnes pour prendre part aux marches populaires de demain qui auront lieu pour rappel à Tuviret, Tizi Wezzu, Vgayet et Boumerdès. Le Rassemblement pour la Culture et la Démocratie (RCD) appelle ses militants à marcher avec le MAK étant donné que les militants du MAK ont également marché avec le RCD lors de leurs marches le 15 avril dernier. Il est à noter également que le Congrès Mondial Amazigh (CMA) soutient les trois marches de demain. On peut dire sans se tromper que la journée de demain sera certainement inscrite dans l’histoire.

Le MAK est la première force politique en Kabylie. Ses activités de commémoration et de protestation ne se limitent pas qu’à la Kabylie. Au canada, à Paris, aux USA, les militants du MAK comptent sortir dans la rue pour affirmer leur attachement à l’indépendance de la Kabylie et rendre un vibrant hommage aux victimes tombées sous les balles assassines des gendarmes. Même en Afrique de sud, au lointain pays de Nelson Mandela, la communauté Kabyle a invité le vice président du Gouvernement Provisoire de la Kabylie, Lyazid Abid, pour animer une conférence sur la grande marche de peuple Kabyle vers la liberté.

 
Retourner au contenu | Retourner au menu