Assassinat de Matoub Lounès. Le comité de soutien de Malik Medjnoun réclame un procès juste et équitable - Site perso de Mohamed ZIANE-KHODJA

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal :

Assassinat de Matoub Lounès. Le comité de soutien de Malik Medjnoun réclame un procès juste et équitable

Kabylie > Matoub Lounès > 2011
      DIMANCHE 17 JUILLET 2011   >>     1994 | 1995 | 1998 | 1999 | 2000 | 2001 | 2003 | 2004 | 2005 | 2006 | 2007 | 2008 | 2009 | 2010 | 2011 | 2012 | 2013


       


A la veille du procès sur l'assassinat de Matoub Lounès

LE COMITE DE SOUTIEN DE MALIK MEDJNOUN
RECLAME UN PROCES JUSTE ET EQUITABLE


© Tout Sur l’Algérie | Dimanche 17 juillet 2011 | 18:24
Imene Brahimi

A la veille de la tenue du procès de l'affaire Matoub Lounès, lundi 18 juillet, le comité de soutien de Malik Medjnoun, un des deux présumés assassins du chanteur, a rendu public ce dimanche un communiqué pour réclamer "un procès juste et équitable" . "Le comité de soutien à Malik Medjnoun et les comités de villages de Béni Douala, appellent les autorités judiciaires de la Cour de Tizi Ouzou à assurer un procès juste et équitable pour l'innocent Medjnoun, présumé impliqué dans l'affaire de l'assassinat du barde Lounès Matoub" est -il écrit dans le communiqué.

Tout en se basant sur les déclarations de l'avocat de Medjnoun, Me Ait Habib qui a affirmé que des témoignages à décharge en faveur de Malik Medjnoun existent et qu'il n'y a aucun élément dans le dossier qui montre que Medjnoun est impliqué dans l'assassinat de Matoub, le comité de soutien demande de mettre un terme au calvaire "inhumain" de Medjnoun et de procéder à sa libération après avoir purgé 12 ans de détention préventive. "Les charges retenues contre lui ne semblent viser qu'à détourner le fleuve qui mène à connaître la vérité sur l'assassinat de Lounès Matoub, cet assassinat à connotation politique qui n'a pas livré tous ses secrets " ,est-il relevé dans le même communiqué.

Pour conclure, le comité de soutien de Medjnoun tient surtout à renouveler son appel aux décideurs du pays afin, écrivent ses membres, "d'assurer le droit à un procès loin des pressions politiques qui pèsent sur ce dossier noir de la justice algérienne". Pour rappel, la fondation Matoub Lounès a déjà rendu publique une déclaration à travers laquelle elle a d'ores et déjà dénoncé l'existence "d'une volonté affichée de bâcler l'affaire".

 
Retourner au contenu | Retourner au menu