Répression cruelle du Peuple kabyle à Tizi Wezzu. La police de Hamel sur les traces de la Police de Maurice Papon - Site perso de Mohamed ZIANE-KHODJA

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal :

Répression cruelle du Peuple kabyle à Tizi Wezzu. La police de Hamel sur les traces de la Police de Maurice Papon


       


Répression cruelle du Peuple kabyle à Tizi Wezzu

LA POLICE DE HAMEL SUR LES TRACES

DE LA POLICE DE MAURICE PAPON



© Tamurt Info | Lundi 21 avril 2014 | 22:28
Amenay A.


La répression aveugle avec laquelle ont réagi les forces de répression algérienne hier, pour réprimer la manifestation pacifique à laquelle a appelé le Mouvement pour l’Autodétermination de la Kabylie (MAK), montre au grand jour la haine féroce que le système despotique algérien voue au Peuple Kabyle. Des policiers algériens ont utilisé une violence inouïe contre des manifestantes et des manifestants, venus mains nues ou munis de banderoles. Une vidéo postée sur Internet, montrant des policiers en train de fouetter un manifestant à terre sans connaissance, n’est que l’arbre qui cache la foret.

Les pratiques de la police algérienne, héritière de la police coloniale française, est beaucoup plus féroce que ce que montre cette vidéo. Les méthodes utilisées par la police algérienne pour réprimer la marche du 20 avril 2014, organisée par le Peuple kabyle, rappellent tristement un certain 17 octobre 1961. Un jour où des algériens qui manifestaient à Paris, ont été réprimés, torturés, assassinés et jetés dans la Seine. Une opération commanditée par le sinistre Maurice Papon. Le régime despotique d’Alger est allé à bonne école !

Le chef de la police algérienne vient de pondre un communiqué où il fait mine d’ouvrir une enquête pour identifier les policiers impliqués dans ce fait très grave. Une décision totalement risible. On se souvient très bien du sort réservé aux « enquêtes » sur les gendarmes qui ont assassiné les 127 jeunes kabyles en 2001, en encore plus récemment, ces policiers impliqués dans l’assassinat des jeunes Mzab. Hamel ne peut pas cacher le soleil avec un tamis ! Les rangs de la police algérienne sont remplis de voyous et de délinquants, sans aucun niveau d’instruction, sans foi ni loi, notamment ceux affectés au Pays kabyle, ou dans les autres régions à forte concentration d’Amazighs. N’oublions pas que même des terroristes repentis ont intégré le corps de la police algérienne. Des terroristes qui ont comme seule motivation, celle de se venger du Peuple kabyle, jugé impie. En somme, c’est une bande organisée de mafieux au service de la dictature de Bouteflika.

Les provocations de la police et de la gendarmerie algérienne sont quotidiennes. Même en uniforme, ils donnent l’image de délinquants sans aucun respect. En ville, ils se contentent de tenir les murs, et comme des sangliers sortis de leurs antres, provoquent toutes les jeunes filles sur leur passage de la manière la plus vulgaire. Un fait très remarqué également dans les barrages. « Il n’y a plus rien à cacher, Monsieur Hamel, plus rien à justifier avec vos enquêtes à deux sous » tempête un citoyen de Tizi Wezzu. Le pouvoir algérien affiche son visage le plus cruel envers le peuple kabyle, à travers ces forces de répression.

 
Retourner au contenu | Retourner au menu