Colloque international à Tizi-Ouzou. L’œuvre de Mammeri analysée par des spécialistes - Site perso de Mohamed ZIANE-KHODJA

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal :

Colloque international à Tizi-Ouzou. L’œuvre de Mammeri analysée par des spécialistes

      JEUDI 13 AVRIL 2006   >>     2006 | 2014


       


Colloque international à Tizi-Ouzou

L’ŒUVRE DE MAMMERI ANALYSEE PAR DES SPECIALISTES



© La Dépêche de Kabylie | Jeudi 13 avril 2006
A. M.


Un engouement particulier a été constaté de la part des enseignants de l’université de Tizi Ouzou, venus en masse écouter les spécialistes de l’œuvre de Mammeri analyser cette dernière. Ce n’est pas le cas des étudiants.

Le colloque international sur la vie et l’œuvre de Mouloud Mammeri a démarré hier à l’auditorium de l’université portant son nom, M. Fellag, vice-recteur a prononcé l’allocution d’ouverture en souhaitant la bienvenue aux communiquants, particulièrement à ceux venus de France. La séance de la matinée a été présidée par Wadi Bouzar. Trois conférences ont été animées respectivement par Ali Sayad, Atika Kara et Mohand Akli Salhi de l’université de Tizi Ouzou. Dans l’après-midi, Sadek Bala devait animer une communication sur la traduction de Innayas Cheikh Mohand et Brahim Hamek sur l’Amawal et la néologie amazighe. Aujourd’hui, ce sera au tour de Amar Nabti de parler du Printemps berbère vu par la presse du parti unique. Denise Brahimi (de Paris) animera une conférence sur le thème Sur Mammeri et l’Amawal. Dans l’après-midi, Hervé Sanson, évoquera Mammeri et la littérature maghrébine d’expression française, tandis que Wadi Bouzar parlera de Mammeri le romancier.

Un engouement particulier a été constaté de la part des enseignants de l’université de Tizi Ouzou, venus en masse écouter les spécialistes de l’œuvre de Mammeri analyser cette dernière. Ce n’est pas le cas des étudiants. Ceux-ci n’ont pas su saisir l’aubaine de la présence de grands chercheurs, comme Denise Brahimi, Hervé Sanson et Wadi Bouzar pour enrichir leur culture générale et du coup connaître mieux l’œuvre de Mammeri, plus connu comme symbole que comme grand romancier.


Nous y reviendrons.

 
Retourner au contenu | Retourner au menu