Interdiction de la Marche du 20 Avril à Tizi Ouzou. L’Observatoire des droits de l’Homme condamne - Site perso de Mohamed ZIANE-KHODJA

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal :

Interdiction de la Marche du 20 Avril à Tizi Ouzou. L’Observatoire des droits de l’Homme condamne


       


Interdiction de la Marche du 20 Avril à Tizi Ouzou

L’OBSERVATOIRE DES DROITS DE L’HOMME CONDAMNE



© Liberté | Lundi 21 avril 2014 | 09:50
Kouceila TIGHILT


L’Observatoire des droits de l’Homme (ODH) a dénoncé hier à Tizi Ouzou l’interdiction de la marche du 20 Avril. Selon l’ODH, "la marche pacifique à laquelle a appelé un collectif des anciens détenus d’Avril 80 et des anciens militants du MCB et le Mouvement pour l’autonomie de la Kabylie, aujourd’hui 20 avril 2014 à Tizi Ouzou, a été sauvagement empêchée par les services de sécurité et les manifestants ont été brutalement matraqués".

"L’empêchement de cette marche, une première où la police empêche les citoyens de marcher à Tizi Ouzou pour célébrer le Printemps berbère depuis 34 ans, a provoqué des émeutes et des affrontements (…) entre les marcheurs et les services de police. Plusieurs citoyens ont été blessés et d’autres interpellés", a déclaré l’ODH, qui "dénonce avec vigueur cette atteinte à la liberté d’expression et à la liberté de manifester pacifiquement (…) garanties par la Constitution algérienne et les textes internationaux ratifiés par l’Algérie". Et à l’ODH de conclure : "L’Observatoire des droits de l’Homme de Tizi Ouzou appelle les autorités algériennes à protéger et à promouvoir les libertés collectives et individuelles, au lieu de les transgresser, et à respecter l’identité amazighe et la mémoire des martyrs de la revendication identitaire en Algérie."

 
Retourner au contenu | Retourner au menu