Tafoughalt – Ath Yahia Moussa. L’association Tasuta célèbre le 20 avril - Site perso de Mohamed ZIANE-KHODJA

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal :

Tafoughalt – Ath Yahia Moussa. L’association Tasuta célèbre le 20 avril

      SAMEDI 22 AVRIL 2006   >>     2006 | 2014


       


Tafoughalt – Ath Yahia Moussa

L’ASSOCIATION TASUTA CELEBRE LE 20 AVRIL



© La Dépêche de Kabylie | Samedi 22 avril 2006
Amar OURAMDANE


Comme partout ailleurs en Kabylie, à Tafoughalt un village de la commune d’Ath Yahia Moussa, l’association Tasuta Tadelsant N’Tfoughalt a marqué sa première action par la célébration du 20 avril, coïncidant avec le 26e anniversaire du Printemps amazigh.

En effet, c’est au sein de la maison de jeunes tant attendue pour devenir opérationnelle que se sont déroulées les activités commémoratives concoctées pour cette occasion. Expositions de photos, de coupures de journaux, notamment celles se rapportant aux informations données par la presse durant la période vécue en Kabylie en 1980, ainsi que d’autres placards, ont été placés à l’intérieur de la grande salle. Quant au programme concocté pour cet événement, il a beaucoup trait aux témoignages de citoyens du village, acteurs ou témoins de la répression abattue sur la Kabylie. Pour en savoir plus sur cette action, nous nous sommes rapprochés du président de l’association Tasuta (générations). “C’est pour la première fois que notre village a organisé une telle activité. Notre association vient d’être créée. Avec la contribution des jeunes, et en un laps de temps trop court, nous avons réussi à célébrer cette date historique et symbolique pour plusieurs générations”, nous a-t-il déclaré en premier lieu.

Au moment où nous nous entretenions avec ce responsable, une projection vidéo sur les évènements vécus par la Kabylie, tel l’assassinat de feu Matoub Lounès ou encore son enlèvement, était suivie avec un silence religieux par les enfants et les jeunes. “Certes, nous n’avons pas de moyens pour faire grand chose, mais c’est quand même une réussite pour un début”,  a enchaîné M. Arezki Tifaoui car c’est de lui qu’il s’agit.

La deuxième journée a été consacrée à des conférences données par des citoyens du village où ont été relatés tous les évènements du Printemps berbère.  Des personnes  arrêtées en avril 1980 ont été invitées à faire des témoignages sur les conditions de leur détention. Les deux jours de commémoration ont été clôturés par une collation offerte aux invités. En tout cas, les membres de Tasuta sont à encourager à aller de l’avant afin que l’activité culturelle prenne une place prépondérante dans ce village martyr qui  compte en son sein plus de 160 chahids.


 
Retourner au contenu | Retourner au menu