Incidents de Tizi-Ouzou, quatre policiers suspendus - Site perso de Mohamed ZIANE-KHODJA

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal :

Incidents de Tizi-Ouzou, quatre policiers suspendus


       


Incidents de Tizi-Ouzou

QUATRE POLICIERS SUSPENDUS



© Le Quotidien d’Oran | Mercredi 23 avril 2014
H. NAÏT ALI


La Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN), qui a entamé depuis lundi l'enquête sur des dépassements commis par des policiers lors de la répression de la marche du 20 avril à Tizi-Ouzou, vient de suspendre au moins 4 policiers qui seraient impliqués dans les violences faites aux manifestants dont une vidéo diffusée sur Youtube les mettait en cause.

La suspension des fonctionnaires de la police nationale reste conservatoire en attendant les conclusions de l'enquête sur le contenu de ladite vidéo montrant des policiers en tenue et en civil en train de passer à tabac des manifestants lors de l'empêchement de la marche du Mouvement pour l'autonomie de la Kabylie (MAK) commémorant le 34e anniversaire du printemps amazigh dimanche dernier. Une enquête qui, pour rappel, avait été ordonnée par le Directeur général de la Sûreté nationale, le général-major Hamel Abdelghani.

Par ailleurs, des affrontements avaient éclaté lundi après-midi au centre-ville de Tizi-Ouzou entre des jeunes manifestants voulant marcher pour dénoncer la répression et des forces de l'ordre, sur la route de hôpital. Ils s'étaient poursuivis jusqu'en fin d'après-midi faisant des blessés des deux côtés. Et pendant que ces échauffourées se déroulaient au centre-ville, un groupe d'individus s'en sont pris au siège de Mobilis situé à la Tour de la nouvelle ville (plus d'un kilomètre au sud de Tizi-Ouzou) pour subtiliser des téléphones portables et des tablettes.

 
Retourner au contenu | Retourner au menu