Bouzeguène. Hommage aux victimes du Printemps noir - Site perso de Mohamed ZIANE-KHODJA

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal :

Bouzeguène. Hommage aux victimes du Printemps noir


       


Bouzeguène

HOMMAGE AUX VICTIMES DU PRINTEMPS NOIR



© Le Soir d’Algérie | Lundi 28 avril 2014
S. HAMMOUM


S’il est un village qui ne peut pas être taxé d’oublier les victimes du printemps noir et de la cause pour laquelle ils sont morts, c’est bien le village Aït-Azouane (Bouzeguène), région qui a perdu quatre de ses valeureux enfants durant la tragédie de 2001 et déploré plusieurs blessés.

Samedi, un émouvant hommage a été rendu par ce village au martyr de la démocratie Azouani Saïd, abattu d’une balle dans la tête lors des manifestations du 28 avril 2001 et dont le portrait superbement relooké et marbré sourit au printemps qui s’annonce. Cet hommage est aussi celui des 126 victimes qui ont payé le prix fort pour que le pays parachève son indépendance. Moment fort de la cérémonie à laquelle furent conviées les familles des victimes et ce qui reste des acteurs du mouvement citoyen. La pièce théâtrale réalisée et présentée par la troupe de l’association culturelle est derrière cette initiative. Mieux que tout discours, la pièce a planté le triste décor de l’époque et fait revivre à l’assistance, sur fond musical d’un artiste local, l’historique des événements et les circonstances exactes dans lesquelles est tombé Azouani Saïd. Les jeunes qui étaient enfants à l’époque ainsi que les femmes qui n’ont pas vécu de près les événements ont (re) découvert l’horreur et le drame vécu à huis clos par la Kabylie.

 
Retourner au contenu | Retourner au menu