Contre les atteintes à la liberté de la presse en Algérie - Site perso de Mohamed ZIANE-KHODJA

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal :

Contre les atteintes à la liberté de la presse en Algérie

      VENDREDI 22 AVRIL 2005  >>     2001 | 2002 | 2003 | 2004 | 2005


       


Appel de l'humanité


CONTRE LES ATTEINTES A LA LIBERTE DE LA PRESSE EN ALGERIE



Relaxe pour les journalistes du Matin et de l'Humanité. Liberté pour Mohamed Benchicou



© l'Humanité | Vendredi 22 avril 2005

Le verdict est tombé. Nous ne pouvons l'accepter. Cinq journalistes algériens du Matin sont condamnés à de la prison ferme pour avoir fait leur métier : informer.

Deux mois de prison pour Abla Chérif et Hassane Zerrouky, également journaliste à l'Humanité ; trois mois pour Youcef Rezzoug, rédacteur en chef du Matin, et la journaliste Yasmine Ferroukhi. Cinq mois de prison pour Mohamed Benchicou, le directeur du Matin, déjà incarcéré depuis dix mois.

Nous demandons la relaxe pour Hassane Zerrouky, Abla Chérif, Youcef Rezzoug et Yasmine Ferroukhi ainsi que la libération immédiate de Mohamed Benchicou.

Nous avons décidé de briser le silence sur la situation des journalistes algériens. La liberté d'expression et la liberté de la presse sont, en Algérie, victimes d'une répression féroce. Pas une semaine ne se passe sans que des journalistes ne comparaissent devant les tribunaux.

Le directeur du Matin, Mohamed Benchicou, est en prison depuis dix mois dans des conditions sanitaires déplorables et son état de santé se détériore. Le Matin, qui diffusait à plus de 150 000 exemplaires par jour en Algérie, a cessé de paraître depuis le mois de juin 2004. Quatre journalistes qui, dans les colonnes de ce quotidien, avaient osé enquêter sur des malversations financières impliquant des proches du pouvoir, sont aujourd'hui menacés d'emprisonnement et d'amendes exorbitantes.

Nous ne pouvons l'accepter.

Les journalistes algériens ont payé un lourd tribut au combat contre l'intégrisme islamiste. Plus de 60 d'entre eux ont été assassinés. Aujourd'hui, un code pénal inique transforme l'exercice de leur métier en acte de délinquance. La répression de la presse en Algérie s'ajoute à l'aggravation des atteintes à la liberté de la presse dans le monde.

Nous tous qui sommes mobilisés pour la libération de Florence Aubenas, Hussein Hanoun al Saadi et de tous les journalistes retenus en otage ou incarcérés, nous nous mobilisons aussi pour la libération de Mohamed Benchicou, la relaxe des journalistes du Matin et l'arrêt de toutes poursuites à l'encontre de nos consoeurs et confrères algériens.

Les premiers signataires :

Nuri Albala, avocat ; Henri Alleg, ancien directeur d'Alger républicain ; Philippe Allienne, journaliste ; Marianne Alphant, écrivain ; Eliane Assassi, sénatrice ; Lucie Aubrac, ancienne résistante ; Raymond Aubrac, ancien résistant ; Ayerdhal, écrivain ; Mouloud Aounit, Président du MRAP ; Isabelle Autissier, navigatrice et écrivain ; Jean-Marc Ayrault, président du groupe socialiste à l'Assemblée nationale ;Baaziz, chanteur ; Etienne Balibar, Professeur émérite, Université de Paris X Nanterre ; Paul Balta, écrivain ; Jean-Louis Bargero, président de l'Association nationale des élus communistes et républicains ; Daniel Bensaïd, philosophe ; Stéphanie Benson, écrivain ; Denis Berger, professeur de sciences politiques à l'Université Paris VIII ; Pierre Berger ; Jacques Bidet, philosophe ; Alain Bocquet, président groupe député-es communistes et républicains à l'assemblée nationale ; Nicole Borvo, présidente du groupe des sénateurs communistes ; Ali Boudjenah ; Yasmine Boudjenah, ancienne députée européenne ; Alima Boumédienne-Thierry, sénateur vert ; Jérôme Bourdieu, économiste ; Hervé Bramy, président du Conseil général de Seine-Saint-Denis ; Sonia Bressler, philosophe ; Jackie Buet, directrice de Festival International des films de femmes ; Marie-George Buffet, Secrétaire nationale du PCF, députée de Seine-St-Denis ; Philippe Caubère, acteur ; Jakez Castrec, artiste-peintre ; Jean-Claude Chapon, journaliste-reporter ; Denis Cohen, dirigeant NVO ; Gilles Cohen-Tanoudji, physicien ; André Comte-Sponville, philosophe ; Christèle Dedebant, romancière ; Jean-Paul Delfino, romancier ; Jean-Luc Destrem, dirigeant de la NVO ; Marco Diani, sociologue et chercheur au CNRS ; Malika Domrane, chanteuse ; François Dorcival, éditorialiste ; François Dosse, historien ; Georges Doussin, président de l'ARAC ; David Efraïm, journaliste et syndicaliste à Tel-Aviv ; Bernard Eisenschitz, historien ; Marc Everbecq, maire de Bagnolet, secrétaire général de l'ANECR ; Paul Euzière, président du Festival Transméditerranée ; Arlette Farge, historienne ; Christian Favier (PCF), président du conseil général du Val de Marne ; Geneviève Fraisse, philosophe ; Bernard Friot, professeur des universités ; Jean-Claude Gayssot, ancien ministre, vice-président de la Région Languedoc Roussillon ; Jacques Généreux , Professeur à l'Institut d'études politiques de Paris, membre du Conseil national du Parti socialiste français ; Gérard-André, chanteur-interprète-compositeur ; Gérard Genette, linguiste ; Nilüfer Göle, sociologue ; Alain Guinot, directeur de La nouvelle vie ouvrière ; Christophe Guyot, champion du monde moto endurance, vainqueur des 24h du Mans; Jürgen Habermas, philosophe ; Jean-Pierre Han, critique de théâtre ; Mohammed Harbi, historien ; Pierre Hassner, professeur de sciences politiques ; Françoise Héritier, anthropologue, professeur au Collège de France ; Daniel Herrero, ancien international de Rugby et ancien entraîneur du RC Toulon ; Raymond Huard, historien ; Robert Hue, sénateur du Val d'Oise ; Mark Hunyadi, professeur de philosophie à l'université Laval du Québec ; Janine Jambu, député (PCF) °; Mugette Jacquaint, député (PCF) ; Domenico Jervolino, philosophe ; François Joly, écrivain ; Axel Kahn, généticien ; Boualem Khalfa, ancien rédacteur en chef d'Alger républicain ; Patrick Kamenka, journaliste; Eustache Kouvélakis, maître de conférence de philosophie à l'université de Londres ; Smaïn Laacher, sociologue ; Jack Lang, député (PS) ; Julien Lauprêtre, président du Secours populaire français ; Pierre Laurent, directeur de la rédaction de l'Humanité ; Ivan Lavallée, professeur des Universités ; Yvan Le Bolloch, comédien ; Jean-Claude Lebrun, critique littéraire (L'Humanité et France Inter) ; Roland Leroy, ancien directeur de L'humanité ; Hervé Le Corre, écrivain ; Olivier Le Cour Grandmaison, professeur de sciences politiques ; Patrick Le Hyaric, directeur de l'Humanité ; Jean-Claude Lefort, député (PCF) ; Jean-Claude Liaudet, psychanalyste et écriva in ; François Liberti, député (PCF) ; Alban Liechti, vice-président de l'Association des combattants de la cause anti coloniale ; Laure Limongi, romancière ; Danièle Linhardt, sociologue ; Erri de Luca, écrivain ; Pierre Macherey, philosophe ; Latifa Madani, ancienne journaliste algérienne ; Franck Magloire, écrivain ; René Major, psychanalyste ; Catherine Malabou, philosophe ; Henri Malher, sociologue, président d'ACRIMED ; Marcus Malte, romancier ; Noël Mamère, député-maire Vert de Bègles, Laurent Martin, écrivain ; Roger Martin, écrivain ; Frédérique Matonti, universitaire ; Robert Menard, secrétaire général de RSF ; Mireille Mendès-France, militante des droits de l'homme ; Daniel Mermet, journaliste (France Inter) ; Claude Mesblède, critique littéraire et écrivain ; Jacques-Alain Miller, psychanalyste ; Marie-José Mondzain, philosophe ; Ricardo Monserrat, écrivain ; Annie Mordrel, philosophe ; Arnaud Montebourg, député (PS) ; Claude Mossé, historienne ; Janine Mossuz-Lavau, politologue, directrice de recherches au Centre d'études de la vie politique française (CEVIPOF) ; Jacques Nikonoff, économiste et président d'Attac-France ; Gérard Noiriel, historien ; Jacques Nolot, réalisateur de films ; Aline Pailler, journaliste, ancienne député européenne, Philippe Olivera, professeur agrégé d'histoire ; Henri Penna-Ruiz, philosophe ; Michelle Perrot, historienne ; Philippe Pignard, éditeur ; Ernest Pignon-Ernest, artiste peintre ; Monique Pinson-Charlot, sociologue ; Michel Pinson, sociologue ; Laure Pitti, historienne ; Denis Podalydès, comédien ; Henri Poncet, éditeur ; Françoise Puel, professeur de lettres classiques ; Gilles Perrot, écrivain ; Bernard Pudal, historien ; Olivier Py, metteur en scène de théâtre ; Jack Ralite, sénateur, président des Etats généraux de la culture ; Jean-Claude Renoux, écrivain-conteur ; Robin Renucci, comédien et metteur en scène ; Michèle Riot-Sarcey, professeur d'histoire contemporaine à l'université Paris-VIII ; Jean Ristat, écrivain, directeur des Lettres Françaises ; Jacques Roger, auteur, réalisateur ; Daniel Rosenweg, journaliste (Parisien) ; Elisabeth Roudinesco, historienne ; Alain Ruscio, historien ; Pierre Santini, comédien et metteur en scène ; Antoine Sfeir, directeur de la rédaction des « Cahiers de l'Orient», conseiller du président de RFI ; Guliana Sgrena, journaliste à Il Manifesto, ancienne otage en Irak ;Bruno Solo, comédien ; Isabelle Sommier, professeur de sciences politiques à l?université Paris I ; William Sportisse, ancien administrateur d'Alger Républicain ; Bernard Stiegler, philosophe et directeur de l'IRCAM ; Benjamin Stora, historien ; Fodé Sylla, président international SOS-racisme, membre du Conseil économique et social ; Michel Surya, écrivain, directeur de la revue "Lignes" ; Bertrand Tavernier, réalisateur ; Fabien Tarrit, sociologue ; Michel Taube, porte parole de « Ensemble contre la peine de mort » ; Gérard Tiel, vice président de la région PACA ; Enzo Traverso, Maître de conférences en philosophie à l'université de Picardie ; Marcel Trillat, réalisateur de films ; Raphaël Vahé, président délégué de l'ARAC ; Gérard Valles, rédacteur en chef de FR3 Ile de France-Centre ; Jean-Michel Vecchiet, réalisateur de films ; Jean-Pierre Vernant, historien ; Jean Vigreux, historien ; Jean-François Voguet, sénateur-maire de Fontenay ! sous Bois ; Roland Weyl, avocat et Vice président de l'Association internationale des juristes démocrates ; Francis Wurtz, président du groupe de la gauche unie européenne et de la gauche verte.


 
Retourner au contenu | Retourner au menu