Communiqué du FFS : « Un acte de provocation, un précédent grave » - Site perso de Mohamed ZIANE-KHODJA

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal :

Communiqué du FFS : « Un acte de provocation, un précédent grave »


       


Communiqué du FFS

« UN ACTE DE PROVOCATION, UN PRECEDENT GRAVE »



© Liberté
| Lundi 21 avril 2014 | 09:50
Le premier secrétaire Ahmed Betatache


Pour la première fois, une marche pacifique organisée pour commémorer le 20 Avril 1980 et le Printemps amazigh a été empêchée de fait dans la ville de Tizi Ouzou. Le FFS dénonce et condamne énergiquement cet empêchement.

Il s’agit là d’un précédent grave qui augure mal de l’avenir démocratique dans le pays car cet empêchement constitue une atteinte délibérée aux libertés d’expression et de manifestation pacifique alors que le dispositif sécuritaire en place permettait de sécuriser totalement cette marche, sans l’empêcher. Cette façon d’agir constitue un acte de provocation pouvant avoir des conséquences imprévisibles au niveau régional, voire au plan national. Le FFS alerte sur les dangers d’une stratégie de la tension et de reprise en main autoritaire de la population à l’échelle du pays, qui ferait le jeu de groupes extrémistes et bloquerait toute dynamique de consensus national.



Le premier secrétaire Ahmed Betatache

 
Retourner au contenu | Retourner au menu