Bouira. Communication sur l’enseignement de tamazight - Site perso de Mohamed ZIANE-KHODJA

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal :

Bouira. Communication sur l’enseignement de tamazight

      JEUDI 20 AVRIL 2006   >>     2006 | 2014


       


Bouira

COMMUNICATION SUR L’ENSEIGNEMENT DE TAMAZIGHT



© La Dépêche de Kabylie | Jeudi 20 avril 2006
Hafidh B.


Après avoir organisé, lundi dernier, une table ronde sur l’historique du Mouvement berbère, en rendant un vibrant hommage aux militants qui ont consenti des efforts et des sacrifices pour la cause amazighe, la coordination des associations culturelles amazighe  de la wilaya de Bouira s’est distinguée, hier encore, en programmant une communication sur l’état d’avancement de l’enseignement de tamazight.

Un thème choisi parmi tant d’autres pour que le public prenne connaissance des acquis arrachés durant les dernières années et surtout pour vulgariser la langue qui demeure encore une difficulté pour beaucoup d’apprenants.  “Nous avons voulu, en tant que mouvement associatif, apporter notre contribution pour que tamazight ne soit plus considérée comme une langue inaccessible, d’ailleurs, nous nous attelons à définir les blocages qui persistent et nous envisageons des perspectives pour vulgariser tamazight”, révélera un des organisateurs rencontré au Théâtre communal du chef-lieu de wilaya. Un théâtre qui abritait une exposition de livres et d’ouvrages rédigés exclusivement en tamazight, un défi pour les organisateurs qui voulaient prouver que l’oral est désormais accessible à l’écrit : “Pour faire sortir tamazight du folklore dans lequel on l’avait confinée, nous souhaitions informer le public que de nombreux ouvrages de qualité sont régulièrement édités. Il faut encourager les productions littéraires de ce genre”, dira Smaïl, l’un des organisateurs de cette manifestation culturelle. Egalement au programme des activités culturelles, le docteur Bouizri, enseignant à l’université de Tizi Ouzou a animé, hier au CEM de Bechloul, une conférence sur la journée du savoir.

Deuxième conférence du genre après celle animée par MM. Smaïl Merzouk et Merabet Ramadan, respectivement enseignant et inspecteur de tamazight, ayant pour thème l’historique du Mouvement berbère et l’introduction de tamazight dans le système éducatif. Pour la journée d’aujourd’hui, la coordination des associations culturelles amazighe a programmé un gala artistique à 14h00 à la salle Er Rich qui doit être animé par des artistes de la région. Dans le sillon des festivités du 20 avril, l’association Assirem N’Djerdjer a également organisé des activités culturelles diverses s’étalant du 15 au 19 avril avec au programme des pièces théâtrales, conférence et animation artistique jusque tard dans la soirée. De même, l’université de Bouira abritait plusieurs expositions portant sur le Printemps noir, notamment des coupures de presse, des livres et autres portraits des figures emblématiques de la Kabyle. Signalons, enfin, que pour aujourd’hui, deux marches populaires sont prévues au chef-lieu de wilaya, l’une initiée par la CCCWB, l’autre par une aile du MCB et ce, en plus de l’appel à la grève générale prônée par le mouvement des aârchs.


 
Retourner au contenu | Retourner au menu