Matoub Lounès. C'est le treizième sur le Rebelle - Site perso de Mohamed ZIANE-KHODJA

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal :

Matoub Lounès. C'est le treizième sur le Rebelle

Kabylie > Matoub Lounès > 2011
      DIMANCHE 16 OCTOBRE 2011   >>     1994 | 1995 | 1998 | 1999 | 2000 | 2001 | 2003 | 2004 | 2005 | 2006 | 2007 | 2008 | 2009 | 2010 | 2011 | 2012 | 2013


       


C'EST LE TREIZIEME SUR LE REBELLE


© La Dépêche de Kabylie | Dimanche 16 Octobre 2011
Aomar Mohellebi

Jamais aucun autre artiste ou poète algérien n'a fait l'objet d'autant de livres comme c'est le cas de Matoub Lounès. Depuis son assassinat, les ouvrages ayant pour thème sa vie, son oeuvre et son combat ne cessent de foisonner.

Matoub Lounès est devenu une source d'inspiration intarissable pour les écrivains et autres chercheurs ainsi que pour les poètes. Avec la sortie du livre de Abdelhafid Chenane, D'agellid, le nombre d'ouvrages écrits et publiés sur Matoub Lounès a atteint treize, et ce, depuis 1995, date de la parution de sa propre autobiographie, Rebelle, publiée aux éditions Stock de Paris. L'ouvrage en question a été écrit par Matoub Lounès en collaboration avec Véronique Tavaux, ancienne journaliste à la chaîne de télévision française France 2.

Matoub, qui venait de sortir de quinze jours de captivité chez les groupes armés, narre dans son livre sa vie tumultueuse et par ricochet l'histoire de son pays l'Algérie et de sa région la Kabylie, à commencer par la barbarie du colonialisme français à celle du terrorisme des années quatre-vingt-dix. Après son assassinat en 1998, plusieurs autres livres de très bonne qualité ont vu le jour. Il y a eu d'abord, l'excellente biographie réalisée par l'écrivain-poète Abderrahmane Lounès, intitulée Le barde flingué. Ce livre a été publié une première fois en 1999 avec le pseudonyme de l'auteur Alioui Liassine. Mais devant le succès arraché en librairie, l'ouvrage a été réédité après avoir subi quelques réaménagements de la part de l'auteur. Abderrahmane Lounès a aussi publié un livre d'entretiens avec Matoub Lounès intitulé Le testament. L'ouvrage, édité également à deux reprises, se lit d'une traite car aux questions percutantes posées par Abderahmane Lounès, Matoub se livre à coeur ouvert et avec la sincérité qui était la sienne. Des livres se sont succédé par la suite et ayant tous pour thème la vie, l'oeuvre et l'assassinat de Matoub Lounès. On peut ainsi citer Matoub, mon frère, écrit par sa soeur Malika en collaboration avec le romancier Nouredine Saadi et publié aux Editions Albin Michel de Paris. Puis Pour l'amour d'un Rebelle, écrit par sa veuve Nadia en collaboration avec la journaliste du quotidien français Libération José Garçon et également publié en France. Par la suite, les Editions Casbah ont publié un autre livre sur l'assassinat de Matoub coécrit par Djafar Benmesbah et Nourredine Aït Hamouda.

Le journaliste Rachid Mokhtari a, à son tour, écrit et publié un livre sur une tranche de la vie de Matoub Lounès passée dans les villes de Bordj Menaïel et aux Issers, à l'époque où Matoub était adolescent mais aussi lorsqu'il faisait ses premiers pas dans la chanson. Un sociologue d'origine algérienne vivant en France a aussi été passionné par la poésie de Matoub Lounès à laquelle il a consacré un livre. Il s'agit de Smaïl Grim, qui a publié L'assoiffé d'Azur en 2010. Mohamed Gaya a publié la première biographie de Matoub Lounès en tamazight, intitulée Anazbay (le résistant). Enfin, Rachida Fitas, qui prépare actuellement une thèse de magister sur la poésie de Matoub Lounès au département de langue et culture amazighes de l'université Mouloud-Mammeri de Tizi Ouzou a publié un recueil de tous les poèmes du Rebelle en deux tomes. Des poèmes qui ont été traduits par Youcef Merahi, Hamid Bilek et Abdennour Hadj Saïd, tous des cadres au Haut Commissariat à l'amazighité.

 
Retourner au contenu | Retourner au menu