Bouira, coup d’envoi des festivités des deux Printemps - Site perso de Mohamed ZIANE-KHODJA

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal :

Bouira, coup d’envoi des festivités des deux Printemps

      MARDI 18 AVRIL 2006   >>     2006 | 2014


       


Bouira

COUP D’ENVOI DES FESTIVITES DES DEUX PRINTEMPS



© La Dépêche de Kabylie
| Mardi 18 avril 2006
Hafidh B.


Le Théâtre communal du chef-lieu de wilaya a connu une affluence exceptionnelle durant toute la journée d’hier, et les animateurs de la coordination des associations culturelles amazighs de Bouira affichaient dès les premières heures de la matinée un sourire expressif.

La voix mélodieuse du Rebelle envahissait également les alentours du théâtre et les citoyens découvraient ou redécouvraient pour certains d’entre eux une exposition de photographies et d’articles de presse retraçant les moments forts du Printemps berbère et du Printemps noir. C’est justement à l’occasion de cette journée d’ouverture qu’une pléiade d’invités et de notables était attendue pour s’exprimer et rendre un vibrant hommage aux militants de la cause amazigh. Ainsi au programme de cette conférence, About Arezki, Djaâfar Ouchlouch, El Hadi Ould Ali, Rabehi Allaoua, Belaïd Abrika, Beza Benmansour et Djaâfar Abdedou devaient témoigner des évènements tragiques liés aux deux printemps. De son côté, M. Baïliche M’barek qui était venu assister et participer à la manifestation commémorative donnera un historique sur le rôle prépondérant du mouvement associatif dans l’avancée de la démocratie et des libertés dans notre pays et à travers le monde.

Au niveau du campus universitaire de Bouira ce sont les éléments de l’organisation nationale de la solidarité estudiantine qui ont accueilli les étudiants venus des autres wilayas à l’effet de prendre part aux festivités commémoratives du double anniversaire, du Printemps berbère et du Printemps noir. Au programme des étudiants, on retient une variété d’expositions, des conférences sur le patrimoine amazigh, des excursions vers les sites historiques et touristiques de la région mais aussi des rencontres artistiques et des compétitions sportives.


A noter que dans les autres communes de la wilaya, telles que El Adjiba Bechloul, Aghbalou, M’chedallah, des activités du même genre se succèdent depuis hier, notamment au niveau des établissements scolaires où à l’image des années précédentes les élèves tiennent à célébrer la date hautement symbolique du 20 avril. A Semmache l’association du développement de la jeunesse d’Ath Aïssi, "Tafath" a pris l’initiative de prendre en mains les festivités dans l’enceinte de l’établissement scolaire Dahmani-Slimane.


 
Retourner au contenu | Retourner au menu