Assassinat de Matoub. Après 12 ans de prison, Malik Medjnoun est libéré - Site perso de Mohamed ZIANE-KHODJA

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal :

Assassinat de Matoub. Après 12 ans de prison, Malik Medjnoun est libéré

Kabylie > Matoub Lounès > 2012
      SAMEDI 05 MAI 2012   >>     1994 | 1995 | 1998 | 1999 | 2000 | 2001 | 2003 | 2004 | 2005 | 2006 | 2007 | 2008 | 2009 | 2010 | 2011 | 2012 | 2013


       


Assassinat de Matoub

APRES 12 ANS DE PRISON, MALIK MEDJNOUN EST LIBERE


© Le Matin Dz | Samedi 05 mai 2012
Sofiane Ayache

La libération enfin de Malik Madjnoun clôturera-t-elle le dossier de l'assassinat de l'enfant terrible de la chanson kabyle ?

Malik Medjnoun a retrouvé la liberté mercredi 2 mai. A la sortie de la maison d'arrêt de Tizi Ouzou, Malik Madjnoun était attendu de nombreux militants des droits de l’homme, des membres du Comité de soutien qui a été créé pour le soutenir. Information importante à retenir, il y avait aussi les représentants des comités des villages de la daïra de Béni Douala. La région d'origine de Lounès Matoub. Ancien rependi du GIA, Madjnoun aura passé douze ans pour un assassinat qu'il a toujours nié. Il a fallu attendre en juillet 2011 pour voir son procès se tenir. Il a été arrêté en 1999 et détenu en secret pendant des mois. Unique dans les annales de la justice algérienne et en parfaite violation de toutes les conventions des droits de l'homme que notre pays a signées, Malik est resté 11 ans en détention provisoire. Il a fallu attendre 2008 pour qu'il soit auditionné par le président du tribunal criminel de Tizi Ouzou. Le comble ! A l'issue d'un procès qui a laissé plus d'un sur ses interrogations, Malik Medjnoun a été reconnu, complice dans l’assassinat du maquisard de la chanson kabyle, Matoub Lounes, le 25 juin 1998, à Tala Bounane, entre Tizi-Ouzou et Béni Douala. Il aura purgé toute sa peine de prison. Même la famille de Lounès Matoub a dénoncé ce procès. Malika Matoub avait remis à la justice une liste de 52 noms dans laquelle figure des noms de figures politiques de la région comme Saïd Sadi à auditionner. Elle a aussi demandé une étude balistique sérieuse, mais là encore, elle n'a pas été entendue.

L'autre inculpé dans cette affaire est Abdelhakim Chenoui. Celui-ci a été libéré le 5 mars 2012. Tout comme Malik, Chenoui a nié toute participation à cette assassinat. A ce propos, Malik Madjnoun a demandé à maintes reprise la tenue d'un procès équitable. En vain. Il a même recouru pendant sa détention, à plusieurs grèves de la faim pour succès. La rue kabyle doute de l'accusation portée contre ces deux hommes. Et la libération des deux ex-prisonniers ne mettra sans doute pas un terme à cette affaire d'assassinat qui a tenu en haleine toute la Kabylie. Surtout que la famille de Matoub Lounès a aussi exprimé son scepticisme à maintes reprises et dénoncé la manière avec laquelle a été menée l'enquête. Mieux encore, Malika Matoub a réfuté l’implication de Malik Medjnoun dans l’assassinat qui a coûté la vie au chanteur. La question demeure entière pour les nombreux fans : qui a tué en cet été de 1998 sur une route de montagne en plein jour Matoub Lounès ?

 
Retourner au contenu | Retourner au menu