20 Avril à Boumerdès. Appel à une marche pacifique - Site perso de Mohamed ZIANE-KHODJA

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal :

20 Avril à Boumerdès. Appel à une marche pacifique

      JEUDI 20 AVRIL 2006   >>     2006 | 2014


       


20 Avril à Boumerdès

APPEL A UNE MARCHE PACIFIQUE AUJOURD’HUI



© Le Soir d’Algérie | Jeudi 20 avril 2006
Abachi L.


A l’instar des wilayas de Kabylie, celle de Boumerdès commémorera ce 20 Avril le double anniversaire de Tafsut imazighen et du Printemps noir par diverses manifestations. Comme à l’accoutumée, c’est la communauté estudiantine qui sera au premier rang de ce double anniversaire. En effet, à l’appel de la coordination des étudiants de l’université M’hamed-Bouguerra, une marche pacifique sera organisée aujourd’hui à partir de 10 heures.

Point de départ de cette manifestation qui sera certainement festive et colorée par la présence, comme chaque année, par les étudiantes qui seront sans doute nombreuses à être habillées avec l’élégance millénaire de thimazighine, le campus sud (ex-INH) pour accomplir le circuit habituel avant d’aboutir devant le siège de la wilaya où certainement la revendication concernant l’identité du peuple algérien dans toutes ses composantes socioculturelles sera, à ne pas en douter, réitérée par une déclaration qui sera remise aux représentants de l’Etat. Précisément en matière de déclaration, l’association estudiantine scientifique et culturelle Cirta, activant notamment au campus sud de l’université de Boumerdès, a rendu publique une longue déclaration intitulée “Pour protéger la mémoire de nos martyrs d’hier et d’aujourd’hui”. Après avoir retracé succinctement les évènements ayant produit le 20 Avril 1980 et le Printemps noir, les rédacteurs de cette déclaration affirment : “Le problème identitaire n’ayant jamais été réellement pris en charge par les pouvoirs successifs, le mouvement associatif s’est vu contraint de prendre en charge la question névralgique de tamazight, langue, culture et identité, longtemps ignorée par les détenteurs du pouvoir”. A cet effet, l’association appelle toute la communauté universitaire de Boumerdès, le mouvement associatif et les bonnes volontés pour s’engager par le biais d’une pétition qu’elle compte initier dès aujourd’hui pour la création d’un département amazigh, à l’université M’hamed-Bouguerra. A signaler que cette association, très active, que préside Sebaï Massinissa, a élaboré à l’occasion de ce double anniversaire, un riche programme d’activités culturelles qu’elle lancera dès ce lundi.


 
Retourner au contenu | Retourner au menu