Salon de la caricature à Saint-Just-Le-Martel en France. Ali Dilem reçoit le trophée international de la liberté - Site perso de Mohamed ZIANE-KHODJA

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal :

Salon de la caricature à Saint-Just-Le-Martel en France. Ali Dilem reçoit le trophée international de la liberté

      DIMANCHE 25 SEPTEMBRE 2005   >>     2001 | 2005 | 2006 | 2007 | 2008


       


Salon de la caricature à Saint-Just-Le-Martel en France

ALI DILEM REÇOIT LE TROPHEE INTERNATIONAL DE LA LIBERTE



© Liberté | Dimanche 25 septembre 2005


Le célèbre caricaturiste algérien Ali Dilem a reçu, hier en fin d’après-midi, le "Trophée de la liberté de la presse" au 24e salon international de la caricature, du dessin de presse et d’humour de Saint-Just-le-Martel, dans le centre de la France, une véritable tour de Babel dont la langue commune est l’humour.

Ali Dilem, distingué du "Trophée de la liberté de la presse" par le Club de la presse du Limousin et Reporters sans frontières, illustre chaque jour la page 24 du quotidien indépendant de langue française Liberté, entre deux convocations devant les juges de son pays. Arrivé vendredi à Saint-Just-le-Martel, il repart dimanche pour se présenter, lundi, à Alger devant la justice.

Près de 500 auteurs d’une centaine de pays sont exposés du 24 septembre au 2 octobre dans cette petite localité proche de Limoges. Tous sont en lice pour la récompense suprême de la manifestation, le Grand prix de l’humour vache, dont le trophée est... une vache du Limousin — région renommée pour son élevage bovin — qui sera remis le 1er octobre. Le salon, qui décerne aussi des prix "Humour tendre" et "Antimal-bouffe", accueille notamment l’Iranien Farhad, le Burkinabé Glez, le Canadien Bado ou le Suisse Chappatte. Ali Dilem, qui n’en est pas à son premier prix international du dessin de presse et de la liberté d’expression, a dédié le trophée à Mohamed Benchicou, directeur du journal Le Matin incarcéré à la prison d’El-Harrach depuis le 14 juin 2004. "C’est une reconnaissance qui implique les journalistes algériens dans leur combat quotidien pour les libertés", a déclaré, hier, Ali Dilem en recevant le trophée.


 
Retourner au contenu | Retourner au menu