A Bouira aussi… - Site perso de Mohamed ZIANE-KHODJA

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal :

A Bouira aussi…


       


A BOUIRA AUSSI…



© La Dépêche de Kabylie | Lundi 21 avril 2014
O. K.


A l’appel des anciens du Mouvement Culturel Berbère (MCB), quelques 200 manifestants ont battu le pavé, hier à Bouira, à l’occasion des commémorations du double anniversaire du printemps berbère et du printemps noir. Les marcheurs, constitués essentiellement d’anciens militants du MCB et de la cause amazighe, mais aussi d’étudiants de l’université Akli Mohand Oulhadj et de simples citoyens, ont brandi, tout au long de leur itinéraire, des slogans mettant en exergue l’esprit du Printemps berbère.

Avant l’heure fixée pour la marche, des étudiants se sont rassemblés devant le portillon du campus. Ils seront rejoints par d’autres citoyens, dont des figures familières activant dans différents partis politiques. Avant que la marche ne s’ébranle, des informations diffusées entre étudiants faisaient état de plusieurs arrestations parmi les manifestants. La marche ne s’ébranlera qu’aux environs de onze heures, après la libération des personnes arrêtées. Les quelques deux cents marcheurs ont pris le départ à partir de l’université Akli Mohand Oulhadj, longeant la rue des Frères Bousaadellah, avant d’arriver au Boulevard Zighout Youcef. Tout le long de l’itinéraire, un trajet de près de deux kilomètres, les manifestants s’époumonaient à scander : «ass-a azekka, Tamazight thella thella», «Tamazight langue officielle», «ulac smah, ulac»... Au niveau de l’esplanade de la maison de la culture, une courte prise de parole a été improvisée. Les initiateurs de la manifestation avaient rappelé les principaux objectifs de leur action ainsi que leurs revendications. Ils avaient surtout souligné qu’ils ne marchent pour aucun parti politique, mais pour l’esprit d’Avril 80. Ceci étant expliqué, les manifestants se sont dispersés dans le calme et la sérénité. A noter, par ailleurs, qu’à la même heure et sur le même itinéraire, une deuxième marche a été organisée, dans la matinée d’hier à Bouira, par le Mouvement pour l’Autonomie de la Kabylie (MAK). Cette marche s’est déroulée sur le même itinéraire que celui emprunté par les ex du «MCB». La manifestation du MAK s’est distinguée par des slogans appelant à «l’autonomie de la Kabylie» et à «l’arrêt des poursuites judicaires contre Ferhat Mehenni». Là aussi, les manifestants se sont dispersés dans le calme le plus total et aucun incident n’a été signalé.

 
Retourner au contenu | Retourner au menu